Une enquête interne à la gendarmerie après un sujet du « Petit Journal »

Suite à la diffusion dans « Le Petit Journal » d’un sujet dans lequel on voit des gendarmes jouant le rôle de faux émeutiers, la gendarmerie nationale a réclamé l’ouverture d’une enquête interne

« Le Petit Journal » provoque une enquête interne au sein de la gendarmerie nationale. Hier, l’émission de Yann Barthès diffusait un sujet réalisé à l’occasion d’un récent déplacement de Bernard Cazeneuve. Le ministre de l’intérieur se rendait au Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) de Saint-Astier, en Dordogne. Là-bas, Bernard Cazeneuve a notamment assisté à un exercice de simulation d’émeutes.

Au cours de cet exercice, le preneur de son du « Petit Journal » a isolé un slogan scandé par un groupe de stagiaires chargés de jouer le rôle des manifestants. D’après l’émission de Yann Barthès, ces derniers ont notamment crié à plusieurs reprises : « 1,2,3 Viva l’Algérie ! », le cri de ralliement des supporters de l’équipe de foot d’Algérie. « Pour se mettre dans les personnages des émeutiers, les gendarmes jouent des personnes d’origine algérienne« , a dénoncé Yann Barthès.

« Esprit de service public »

Si le ministre de l’Intérieur ne pouvait pas entendre les cris des pseudo-émeutiers de là où il se trouvait, Yann Barthès a cependant dit « espérer qu’après visionnage de ces sons (sic), Bernard Cazeneuve ajoutera un bémol à son discours qui a suivi« . Et l’animateur de Canal+ de montrer une séquence tournée à la fin de l’exercice des gendarmes au cours de laquelle le ministre de l’Intérieur félicite les participants, dont les émeutiers, pour « la qualité de (leur) engagement » et leur « esprit de service public« .

D’après Sud Ouest, le reportage du « Petit Journal » n’a pas laissé indifférent la gendarmerie nationale. La direction générale a ainsi réclamé l’ouverture d’une enquête interne sur cette affaire. puremedias.com vous propose de revoir le sujet à partir de 7’40.

Source : Ozap.com

Répondre à Alef Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.