Gendarmerie. Des nouveaux et une nouvelle réorganisation

De gauche à droite, le chef Olivier Vigouroux, commandant de la Brigade...

De gauche à droite, le chef Olivier Vigouroux, commandant de la Brigade territoriale autonome (BTA), le major Stéphane Croccel et l’adjudant Laurent Le Gonidec.
La gendarmerie départementale s’est réorganisée sur la Presqu’île. La communauté de brigade de gendarmes a disparu pour faire place à la Brigade territoriale autonome (BTA), qui est installée à Crozon, avec la fusion des brigades de Telgruc-sur-Mer et Crozon. Ce sont donc 19 gendarmes, dont huit officiers de police judiciaire et trois gendarmes féminins, qui constituent cette nouvelle BTA. Cette réorganisation permet notamment de mutualiser les moyens. Toujours dans le cadre de cette réorganisation, la brigade nautique, qui était installée au fort de Crozon, a déménagé pour prendre les locaux désormais vacants de la brigade de gendarmerie de Telgruc-sur-Mer. Deux nouveaux gendarmes sont arrivés dans cette brigade : l’adjudant, Laurent Le Gonidec, qui a suivi les cours de sous-officier de gendarmerie à l’école de Chaumont (Haute-Marne) ; sa première affectation l’a conduit à l’escadron mobile de Saint-Malo pour ensuite se diriger à la gendarmerie départementale à Châteauneuf-du-Faou, à la brigade de Briec. Marié, père de deux enfants, Laurent Le Gonidec a pour loisirs le vélo et le tennis. Deuxième gendarme arrivé, le chef Olivier Vigouroux. Après l’école, ce sous-officier issu de Ty-Vougeret, à Châteaulin, en 2005, a réussi son concours d’officier de police judiciaire en 2012. Il a été pendant huit ans au peloton motorisé de Gaillon (Eure). En 2009, il a été diplômé négociateur de crise régionale.

Source :  Le Télégramme 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.