VIDEO. Notre reportage sur Diesel, le chien du Raid tuée dans l’assaut à Saint-Denis

Aucun policier n’a été tué lors de l’assaut de Saint-Denis, mais le Raid déplore toutefois un décès.

Diesel, chien d’assaut de 7 ans, a succombé à une rafale de kalachnikov tirée par un des terroristes embusqué dans l’appartement de la rue Corbillon.

Un instant avant de pénétrer dans le logement dévasté, encombré de gravats après un premier et très long échange de tirs à l’arme lourde, Diesel attendait sans broncher le top départ de son maître. De la race des Malinois, comme les quatre autres chiens d’assaut du Raid, il est entraîné au mordant. L’animal devait donc se précipiter sur l’ennemi, si toutefois il en restait un en vie, pour planter ses crocs dans sa chair sans jamais lâcher. Il n’en a pas eu le temps. Le terroriste l’a immédiatement exécuté.

Depuis des années, Diesel était entraîné au mordant. Un entraînement dur, impressionnant, auquel nous avons assisté il y a trois semaines lors d’un reportage sur les 30 ans de la brigade cynophile du RAID. Rien ne fait desserrer les mâchoires du chien, qui garde les crocs plantés dans les bras ou les jambes de sa cible tant que son maître ne lui ordonne pas de lâcher prise. Même à travers la combinaison de protection que revêt l’homme d’attaque pour les besoins de l’entraînement, la morsure est douloureuse et laisse des bleus. Elle entrave tout mouvement. Et la détermination du chien calme toute ardeur.

Malgré son expérience, Diesel perfectionnait son apprentissage d’une nouvelle technique ces derniers mois: l’intervention simultanée à celle du déclenchement d’un robot, inventé au Raid et utilisée depuis le début de l’année. Grâce à ce petit engin monté sur roulettes et muni d’une caméra, les policiers voient l’intérieur des lieux occupés par les forcenés et repèrent leur cachette. Le déclenchement de l’alarme et du clignotement lumineux de l’appareil, semblables à aucun son ni lumière connus, dirige ensuite le chien dans la bonne pièce, là où se trouve le forcené.

Mercredi matin, le monceau de gravats a vraisemblablement empêché l’utilisation du robot après l’assaut des policiers, qui ont affronté de véritables « guerriers ». En perdant la vie, Diesel a probablement sauvé celle des hommes du Raid. C’est le premier chien de ces policiers d’élite à mourir en service.

Notre reportage avec la brigade cynophile du Raid


La brigade Cynophile du RAID fête ses 30 ans par leparisien

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.