Police et gendarmerie : pas assez de coopération, selon la Cour des comptes

(Boursier.com) — Les services de police judiciaire et de la gendarmerie ne coopèrent pas assez, ce qui nuit à l’élucidation des affaires de délinquance, estime la Cour des comptes dans un référé rendu public ce mercredi 11 mars. Pourtant les moyens mobilisés sont importants, puisque les dépenses de personnels des services d’enquêtes s’élevaient à 2,42 milliards d’euros en 2013 dans la PJ et à 1,76 milliard d’euros dans la gendarmerie.

Concurrence

Dans ce référé, les Sages de la rue Cambon pointent du doigt la différence d’organisation entre les deux “ordres” qui ne permet pas d’établir une complémentarité des actions. Pire, police et gendarmerie peuvent se faire concurrence. “Il n’est pas rare que les deux forces se disputent l’attribution des affaires complexes”, écrivent-ils. La Cour plaide ainsi pour la mise en place de “cosaisines” par l’autorité judiciaire, ainsi que pour un réel partage des renseignements. Actuellement, la gestion des informateurs judiciaires se fait via deux fichiers séparés. Enfin, l’institution estime que la répartition des effectifs ne tient pas assez compte de l’activité judiciaire. Concernant les antennes départementales de la PJ, Evry et Metz font partie de celles dont l’activité est la plus soutenue (respectivement 455 et 469 procédures) mais les effectifs varient (27 contre 17).

Tableau “sombre”, dit Bernard Cazeneuve

Dans sa réponse adressée à la Cour, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, estime que le tableau dressé sur le manque de coopération est “particulièrement sombre” et que le rapport n’a pas suffisamment pris en compte les actions transversales entreprises. “La structuration d’une véritable filière de l’information criminelle est en cours”, fait-il valoir. Il reconnait par ailleurs que des mutualisations opérationnelles sont nécessaires dans certains métiers “requérant des moyens coûteux et des compétences très spécialisées”.

Source : Boursier.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *