Opération de gendarmerie à Villers-Cotterêts

Dans le cadre des enquêtes menées dans les milieux radicalisés suite aux attentats du 13 novembre, des perquisitions administratives ont eu lieu à Villers-Cotterêts.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des perquisitions administratives réalisées dans le cadre de l’état d’urgence décrété après les attentats de Paris ont été menées à Villers-Cotterêts par la gendarmerie de Soissons et son commandant, Benoît Tilliez. Des caves et un appartement de l’avenue Jean-Zay ont été inspectés ainsi qu’un appartement de l’avenue Marx-Dormoy.

Saisie de matériel informatique

Du «matériel informatique», a été saisi. «Ils sont repartis avec des ordinateurs mais j’ai l’impression que les gendarmes cherchaient surtout des armes», croit savoir un témoin qui a observé l’opération de son logement. Le quartier de la route de Vivières ne parlait d’ailleurs plus que de cette descente, hier midi. Devant l’école maternelle Jean-Zay, les mères de famille qui attendaient la sortie des classes étaient «un peu inquiètes», alors qu’elles ont toutes entendu les militaires intervenir. «Ils sont venus avec des chiens, au moins trois, et ils ont visité des caves. Cela a bien duré trois heures». L’information a été très vite relayée sur les réseaux sociaux. «On regardait tous à nos fenêtres». Les locataires d’un appartement jouxtant celui qui a été perquisitionné ont entendu toquer à la porte voisine «vers 21h45». Calfeutrés chez eux, ils se sont couchés «vers 1h du matin après le départ des gendarmes».

Source : L’Union

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.