Gendarmerie : opération séduction

Les gendarmes ont opéré hier au marché pour se « rapprocher du public » et l’informer de deux dispositifs de vigilance.

Gendarmerie : opération séduction
Le contact s’est établi facilement entre visiteurs et gendarmes. ©

PHOTO D. A.

Dominique andrieux

d.andrieux@sudouest.fr

Ce n’est pas nouveau, les marchés demeurent des lieux de rencontre privilégiés. Les gendarmes de la brigade ambarésienne ne s’y sont pas trompés.

Hier matin, ils ont dressé un stand, voisin de celui de la ville d’Ambarès, pour « mener une action de communication ayant pour objectif de rapprocher les gendarmes du public ». « C’est un objectif national », explique le maréchal des logis chef, Bouchaïb Karbal, un des visages les plus connus dans la commune pour être en poste depuis 11 ans, contrairement à sa collègue Valentine Bigorgne. Leur présence avait deux visées : informer sur les carrières et possibilités d’emploi qu’offre la gendarmerie nationale et promouvoir deux dispositifs en lien avec la protection des Ambarésiens et de leurs biens.

C’est facile et ça marche

Le marché n’étant que peu fréquenté par les jeunes, des parents et grands-parents sont venus glaner quelques informations pour celles et ceux qui seraient en recherche d’emploi, voire de projet professionnel. Certains d’entre eux sont repartis comme d’autres avec deux imprimés d’opération intitulés Tranquillité vacances et Tranquillité senior. Les deux ont plus de dix ans. La première consiste à signaler le plus tôt possible à la brigade de gendarmerie la période de l’absence de son domicile. « Le dispositif fait ses preuves mais ce sont sensiblement les mêmes personnes qui nous sollicitent d’une année sur l’autre », observe le chef Karbal. Une Ambarésienne dont « la maison a été visitée à deux reprises dernièrement » s’est jurée d’y avoir recours. Lorsqu’elle viendra faire les démarches à la brigade, les gendarmes lui indiqueront des petits trucs à faire pour ne pas éveiller de mauvaises intentions. Si l’on ajoute la surveillance du bien par des patrouilles de gendarmes, cela peut contribuer à partir un peu plus tranquille.

Le dispositif Tranquillité senior procède d’une veille par les militaires de la personne âgée seule, isolée, voire souffrant d’un handicap. « Ce service à la population avait été décrété à la suite de la canicule 2003. Il n’est jamais superflu de faire connaître son existence », soulignent les deux gendarmes chargés de cette opération de communication. Ils ne le diront pas mais ces trois heures de présence sur le marché ambarésien leur ont valu de localiser des foyers d’incivilité dans la commune…

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *