Gendarmerie : deux nouveaux lieutenants

Le lieutenant Bruno Horais et le lieutenant Grégoire Chalmeau.

Le lieutenant Bruno Horais et le lieutenant Grégoire Chalmeau. |

Les lieutenants Horais et Chalmeau sont respectivement à la tête du Peloton de surveillance et de la communauté de brigades.

Le lieutenant Grégoire Chalmeau est le nouveau responsable de la communauté de brigades de Vitré. Cette dernière compte 34 militaires.

Natif de Gironde, le lieutenant Chalmeau est âgé de 30 ans. Il débute comme gendarme adjoint volontaire à Pontivy (Morbihan), puis intègre l’école de sous-officiers de la gendarmerie de Châtellerault (Vienne) en 2004. De 2004 à 2009, il exerce dans une unité mobile à Amiens (Somme).

Devenu officier de police judiciaire en 2009, il rejoint la gendarmerie départementale à Aixe-sur-Vienne, près de Limoges (Haute-Vienne). En 2013, il intègre l’École des officiers de la gendarmerie. Arrivé à Vitré depuis le 1er août, il est marié et père de trois enfants.

Également arrivé depuis le 1er août, le lieutenant Bruno Horais. Il est à la tête du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig), qui compte 25 militaires et intervient sur l’ensemble de l’arrondissement de Vitré-Fougères.

Nantais d’origine, le lieutenant Horais est âgé de 47 ans. Après son service national, il intègre l’école de gendarmerie de Montluçon (Allier) en 1991. Il a exercé, entre autres, dans des unités de sécurité routière, mais aussi en gendarmerie départementale, dans l’Orne, à Plouguenast (Côtes-d’Armor), à Saint-Méen-le-Grand et à Dinan. Le lieutenant Horais est marié et père de deux enfants.

Reconnaissances

Leurs prises de commandement se sont déroulées lundi, place du Château. Le chef d’escadron Emmanuel Gabillet, qui commande la compagnie de gendarmerie de Vitré-Fougères, a souhaité « que l’on accueille vite et bien nos gendarmes, et leurs familles, au coeur de nos cités ».

Par ailleurs, les gendarmes Lebreton, Lenormand et Boivant se sont vus remettre la médaille d’or de la Défense nationale. Cinq gendarmes ont, eux, reçu des lettres de félicitations : il s’agit du major Morel, du maréchal-des-logis Coquillard, de l’adjudant Bourges, de l’adjudant Derouard et de l’adjudant-chef Goudu.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.