Etain : inauguration de l’extension du bâtiment communal de la gendarmerie

Inauguration officielle et symbolique.

Inauguration officielle et symbolique.

Améliorer les conditions de travail des gendarmes, améliorer l’accueil du public, assurer l’accessibilité de ce bâtiment recevant du public : voici les trois objectifs atteints grâce à l’extension du bâtiment communal de la gendarmerie.

L’inauguration a eu lieu ce lundi, en présence du sous-préfet Xavier Luquet, du substitut du procureur Frédérique Chiron, du colonel Afchain commandant le Groupement de gendarmerie de la Meuse, du chef d’escadron Damien Mathieu, commandant la compagnie de Verdun, du lieutenant Jean-Pierre Kriegel, commandant de la communauté de brigades, de Jean Picart maire de la commune et conseiller départemental et de nombreux élus. Toutes les personnes présentes se sont félicitées de cette initiative, « événement important pour notre travail », a précisé le colonel Afchain, les travaux répondant aux attentes des militaires et de la population. « Merci à tous les acteurs qui ont permis que ce projet aboutisse », a-t-il ajouté.

« C’est une illustration du lien qui existe entre les gendarmes et la population, pour que le métier des gendarmes se fasse dans des conditions optimales. » Le maire Jean Picart a tenu à souligner le travail partenarial mené avec les militaires, quotidiennement, ce qui l’a amené à chercher des subventions afin de mener à bien cette extension. Il en a profité pour remercier le sous-préfet pour la participation d’une subvention d’État au taux maximum, la DETR. Il a réitéré sa demande de maintien de l’effectif à vingt-trois gendarmes.

Le sous-préfet a également salué tous les acteurs investis pour faire de cette extension une réussite. « La COB d’Étain est souvent mise à l’honneur, avec un taux d’élucidation d’affaires important, a-t-il dit. À Étain, on remarque un engagement de terrain, une parfaite intégration des gendarmes dans la société locale. »

Puis, il s’est adressé au maire : « C’est important de se soucier des conditions de vie de nos gendarmes. »

Et de conclure : « Par sainte Geneviève, vive la Gendarmerie ! »

Source : Est Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.