Drame familial dans l’Eure : un homme massacre femme et enfants à Claville (vidéo)

Une femme et deux jeunes filles ont été retrouvées mortes ce jeudi 26 juin dans une maison de Claville, petite commune de l’Eure, tandis qu’un homme et un jeune garçon étaient grièvement blessés, a-t-on appris par la gendarmerie.

Une femme et deux jeunes filles ont été retrouvées mortes ce jeudi 26 juin dans une maison de Claville, petite commune de l’Eure, tandis qu’un homme et un jeune garçon étaient grièvement blessés, a-t-on appris par la gendarmerie.

CLAVILLE (Eure). Une femme et deux jeunes filles ont été retrouvées mortes ce jeudi 26 juin dans une maison de Claville, petite commune de l’Eure, tandis qu’un homme et un jeune garçon étaient grièvement blessés, a-t-on appris par la gendarmerie.

Les trois personnes décédées et les deux blessés ont été frappés avec une arme blanche, a-t-on précisé de même source. Les enquêteurs n’excluent aucune hypothèse mais privilégient celle d’un drame familial.

«C’est une piste envisagée sans en exclure d’autres», a déclaré par téléphone le colonel Samuel Dubuis, commandant du groupement de gendarmerie de l’Eure.

Le drame a été découvert dans la matinée par les pompiers qui avaient été alertés par un parent proche.

Dans une maison neuve d’une zone pavillonnaire, les pompiers ont trouvé trois corps: une femme, probablement la mère et ses deux filles.

Les deux blessés, un homme, probablement le père, et un garçon, ont été transportés à l’hôpital d’Evreux dans un état grave.

«Nous avons engagé de gros moyens pour l’enquête scientifique», a indiqué le colonel Dubuis.

La procureure d’Evreux, Dominique Laurens, qui se trouve sur place, donnera une conférence de presse plus tard dans la journée, aux alentours de 14 heures.

Un proche donne l’alerte

Alors qu’il se rendait chez ses proches dans la matinée, un visiteur a eu la surprise de trouver porte close. Inquiet, il contacte les pompiers qui procèdent à l’ouverture de la porte vers 8 h 30. Ils découvrent une scène d’horreur. Un homme de 37 ans, habitant du village, aurait porté plusieurs coups de couteau à sa femme et à ses trois enfants.

La femme de 35 ans et deux enfants, âgés de 7 et 11 ans, sont décédés des suites de leurs blessures. La troisième victime, un adolescent de 15 ans, est grièvement blessé. L’auteur supposé des coups est,lui aussi, entre la vie et la mort.

Selon nos informations, les faits se seraient produits sur fond de séparation imminente.

Le contexe familial

La famille s’était apparemment installée à Claville il y a un an et n’était pas particulièrement connue dans la commune. Selon une voisine, les deux petites filles étaient âgées de cinq et 10 ans, tandis, le jeune garçon blessé a 14 ans; il devait passer son brevet ce jeudi.

La nouvelle a créé la stupeur dans le village, où, initialement, une fête était prévue dans la journée à l’école primaire.

«Ca remue tout le monde. On ne pense pas que ça puisse arriver si près de chez nous», confie aux journalistes Françoise Camus, une riveraine rencontrée en compagnie de ses enfants.

Véronique Hamelet, cuisinière dans un foyer pour enfants défavorisés qui habite à une centaine de mètres des lieux du drame, est bouleversée. «Que les adultes se battent entre eux, mais qu’ils fassent du mal aux enfants… J’ai un petit filleul de cinq ans, je me vois mal le tuer», dit-elle en sanglotant.

Interrogée, la procureure de la République d’Evreux, Dominique Laurens, s’est refusée à livrer d’autres détails sur cette affaire, précisant simplement qu’elle donnerait une conférence de presse à 14h00 au Palais de justice d’Evreux.

Dominique Laurens répond aux questions

La procureure d’Evreux, Dominique Laurens, a tenu, comme prévu, une conférence de presse, à Evreux, à 14 heures. Quand bien même les quatre techniciens de l’identification criminelle sont encore sur place pour poursuivre les relevés dans la maison du drame, Dominique Laurens a pu apporter quelques précisions.

Ainsi, selon les premiers éléments de l’enquête confiée à la Compagnie d’Evreux et à la Brigrade de Recherches d’Evreux, le drame s’est déroulé dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 juin.

Le père de famille, âgé de 38 ans, a tué, avec une arme du type couteau, sa femme âgée de 33 ans, sans emploi, ses deux filles de 11 et 5 ans. Il a également tenté de tuer son fils âgé de 15 ans. Cet adolescent a été retrouvé, prostré dans la salle de bain de la maison familiale, avec des blessures à l’abdomen. Il a été transporté au centre hospitalier d’Evreux. «Son état est sérieux mais stable» selon Dominique Laurens.

La maman des trois enfants a été retrouvée par les sapeurs-pompiers d’Evreux, sans vie, dans le salon.

Le papa a été retrouvé dans le lit parental. Il tenait dans ses bras ses deux filles.

Aux premières personnes qui ont pénétré dans la maison, il a dit qu’il était l’auteur des coups mortels portés aux membres de sa famille. Blessé à la main et à l’abdomen, ce technicien a été transporté au CH d’Evreux (Eure).

C’est le père de cet homme qui a donné l’alerte. Il est venu ce matin chercher son fils afin de le conduire à son travail.

Le couple s’était installé dans cette maison de Claville avec ses trois enfants depuis un peu plus d’un an.

Quelles raisons peuvent-elles pousser un homme à l’irréparable ? Le docteur Patrick Hourdé, medecin psychiatre exerçant à Rouen, tente d’expliquer les motivations de l’auteur de ce drame.

Source : Paris-Normandie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.