Conseil municipal : qui veut d’une nouvelle gendarmerie ?

Le projet de construction d’une nouvelle gendarmerie est sur le bureau du ministre de l’Intérieur. L’État pourra-t-il faire face aux charges des loyers ?

Conseil municipal : qui veut d’une nouvelle gendarmerie ?

La gendarmerie de Langon rue Jules-Ferry, dans l’attente d’une refonte totale des locaux. © Photo

PHOTO P. L.

Un projet de nouvelle gendarmerie verra-t-il le jour à Langon ? Aujourd’hui, les regards sont tournés du côté de la commune voisine de Toulenne qui examine attentivement le dossier. Un groupe privé serait prêt de construire un ensemble neuf, mais le projet attend les arbitrages.

David Blé a attendu les questions diverses pour demander au maire Philippe Plagnol de fournir des explications : « Ce dont je suis sûr, c’est que le dossier est actuellement entre les mains du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. » On croit comprendre que le blocage est d’ordre financier. Rien n’indique en effet que l’État serait prêt à assumer le montant annuel des loyers sur la base du montant qui lui revient et évalué à 700 000 € annuels, contre 300 000 € actuellement. Le projet prévoit en effet une cinquantaine de logements neufs. Que décidera le ministre et quand ? Nul ne le sait.

David Blé cherche à savoir s’il existe un plan B : « Oui, assure le maire. Dans tous les cas, on ne pourra pas laisser la gendarmerie dans l’état actuel, tant pour les conditions de vie et de travail des gendarmes que pour satisfaire l’accueil du public. » Reste à trouver les moyens pour y parvenir.

Un peu dans le même ordre d’idée, Frédéric Laville, conseiller d’opposition a également demandé au maire où en était le projet de construction d’une centrale de cogénération ? « Le projet existe bel et bien. La centrale aurait la capacité de produire de l’électricité. Son installation serait pressentie sur une parcelle de terrain de l’hôpital. Elle aurait le mérite de garantir des économies d’énergie, mais là encore se pose le problème de son financement. Le porteur de projet cherche un investisseur. »

Juste avant, le Conseil venait d’examiner toute une série de délibérations qui, pour la plupart, ont été votées à l’unanimité. On retiendra entre autres l’adoption d’une convention avec les associations recevant une subvention supérieure à 23 000 euros. Sont concernés le foot, le rugby, les Nuits atypiques, le comité des œuvres sociales et la fédération des sociétés. Le rapport sur le prix et la qualité de l’eau potable fournie en régie municipale, la demande de subventions pour l’achat de vidéoprojecteurs interactifs à l’école primaire ou le règlement intérieur de la piscine municipale n’ont pas davantage posé de problème.

En revanche, David Blé et Edwige Deloubes ont voté contre la rétrocession de la voirie, des réseaux et des espaces verts du lotissement le Village de Sauzet, dans le domaine communal. Philippe Plagnol avoue son étonnement, rappelant aux colistiers de l’ancien maire Charles Vérité, que ce dossier avait été inscrit à sa demande expresse. Si ce dernier était absent au moment du débat, David Blé justifia davantage une certaine défiance vis-à-vis des promoteurs et constructeurs.

Autre motif de divergence entre nouvelle et ancienne majorité, David Blé et Edwige Deloubes se sont abstenus sur la proposition de deux recrutements dans le cadre du dispositif de contrat d’accompagnement dans l’emploi. « Ce n’est pas la première fois que vous optez pour ce mode de recrutement. Ce ne doit pas être le seul et exclusif dans la fonction publique territoriale. » Réaction du premier adjoint, Mohamed Chourbaghi : « Et pourtant, vous appartenez bien à un parti politique qui soutient cette mesure gouvernementale ? »

Jean-Jacques Lamarque, adjoint en charge du personnel, a justifié la possibilité de donner leurs chances à des demandeurs d’emploi, de permettre le remplacement de postes sur des départs à la retraite ou des démissions et de mettre en place des plans de formations et un système d’évaluation.

Source : Sud-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.