Découverte d’os en Savoie. La famille d’Arthur Noyer va porter plainte pour “violation du secret de l’instruction”

affaire-lelandais-la-famille-d-arthur-noyer-prote-plainte-contre-x

L’avocat de la famille d’Arthur Noyer a annoncé son intention de déposer plainte contre X pour “violation du secret de l’instruction” et “violation du secret professionnel”. | Photo d’illustration Ouest-France.

L’avocat de la famille d’Arthur Noyer, ce militaire dont la mort pourrait être imputée à Nordahl Lelandais, veut déposer plainte contre X pour “violation du secret de l’instruction” et “violation du secret professionnel”. Il considère que la révélation d’informations sur la découverte d’ossements en Savoie, vendredi, par « des personnes proches de la source d’information » peut nuire à l’enquête.

Des ossements humains ont été découverts, vendredi, au sud-est de Chambéry près de Montmélian, non loin du lieu où avaient été retrouvés des débris du crâne d’Arthur Noyer, le jeune militaire dont la mort pourrait être imputée à Nordahl Lelandais, suspect dans l’affaire Maëlys.

En l’état des investigations, rien n’indique que ces restes humains soient ceux du jeune militaire. « Ils vont être analysés pour savoir s’ils appartiennent à Arthur Noyer », a précisé à une source proche du dossier à l’Agence France presse, appelant à la prudence « sur les conclusions que l’on pourrait tirer d’une telle découverte ».

« Irresponsables vis-à-vis des familles »

Quoi qu’il en soit, dans un entretien accordé à France 3 Rhône Alpes, l’avocat de la famille d’Arthur Noyer a annoncé son intention de porter plainte contre X pour « violation du secret de l’instruction » et « violation du secret professionnel », considérant que la révélation de ces informations par « des personnes proches de la source d’information » peut nuire à l’enquête.

« Ce sont des attitudes inconscientes et irresponsables vis-à-vis des familles et de l’enquête. Si on veut garder secrètes certaines informations, c’est justement pour éviter en particulier que la scène de crime soit polluée », a fait valoir Me Bernard Boulloud.

« Des curieux pour aller voir »

« Imaginez que je dise ce que je sais du lieu où a été découvert le crâne : demain, il y aura des dizaines de curieux pour aller voir et tout fouler, faisant disparaître le minimum d’indices qu’on pourrait retrouver ! », a-t-il déploré, souhaitant éviter les « failles procédurales qui pourraient amener la défense à s’en servir pour échapper à la sanction ».

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *