L’armée française se déploie en Lituanie aux côtés des Allemands

l-armee-francaise-se-deploie-en-lituanie-aux-cotes-des-allemands

Les soldats du 5e régiment de dragons sont arrivés mercredi 10 et jeudi 11 janvier par avion. | DICOD

Après huit mois de déploiement, les militaires français de la mission Lynx ont quitté l’Estonie pour être engagée en Lituanie. La France déploie un sous-groupement interarmes de 300 hommes le long de la frontière avec la Russie dans le cadre de l’Enhanced Forward Presence (EFP).

Les soldats français continuent de monter la garde dans les Pays baltes.

Après les déploiements en Estonie du 2e RIMa du Mans (Lynx 1) à partir de mars puis du 2e REI de Nîmes (Lynx 2) à partir d’août, le dispositif français a basculé vers la Lituanie au cours des derniers jours. « Les militaires déployés en Estonie ont fait face, en décembre, à un challenge logistique inédit. En effet, ils ont dû se désengager eux-mêmes tout en conduisant simultanément une fermeture de théâtre et une bascule des matériels et des ressources vers la Lituanie », précise-t-on du côté de l’armée de Terre.

Cette manœuvre logistique a nécessité quatre trains militaires, dont les départs se sont échelonnés du 1er au 19 décembre et les arrivées du 14 au 21. Plus de 2 300 tonnes de fret ainsi que 132 engins et véhicules à roues ont été transportés sur 600 kilomètres, distance qui sépare Tapa en Estonie de Rukla en Lituanie.

Après le départ des légionnaires du 2e REI, ce sont le 5e régiment de dragons et le 7e bataillon de chasseurs alpins qui ont fourni les 300 soldats français de la mission Lynx 3. Ces soldats vont intégrer un bataillon multinational de 1 200 hommes, sous commandement allemand, aux côtés de soldats venant du Luxembourg, de Croatie et de Norvège.

Armee-francaise-se-deploie-en-lituanie-aux-cotes-des-allemands_0 
Le déchargement des VBCI français. | DICOD

Ces soldats sont équipés de 4 chars Leclerc, 9 (blindés légers), 5 VBL (véhicules de combat de l’infanterie), 4 VAB, et 5 VHM (engins chenillés à haute mobilité).

La Brigade franco-allemande de la partie

Des éléments de la brigade franco-allemande sont aussi en route pour Rukla, en Lituanie, dans le cadre de la mission Enhanced Forward Presence (photo tout en haut du post BAFA).

Armée 
Les 300 Français sont intégrés à un bataillon de 1200 hommes. | EMA

Mardi, les premiers éléments de la BAFA (issus de la 2e compagnie du bataillon de commandement et de soutien de la brigade de Müllheim) ont rejoint la gare de Kehl am Rhein. Cette avant-garde comprend 19 véhicules, ainsi que trois conteneurs de matériel. 25 soldats de l’unité ont, après le chargement sur le train, rejoint Stuttgart où un Transall les attendait.

C’est le Jägerbataillon 292 qui fournira la plus grosse partie des effectifs de la composante allemande projetée en Lituanie. Ses militaires seront sur place d’ici à la fin du mois. Une cérémonie de création officielle du bataillon aura alors lieu.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.