Contrôles routiers: Huit véhicules immobilisés par les gendarmes ce week-end

43468490-35858189

Comme chaque week-end (et encore plus en période de vacances), les forces de l’ordre ont procédé à des contrôles routiers.

Côté gendarmerie, dans la nuit de samedi à dimanche, sur plusieurs secteurs du Sud (Tampon, La Rivière, Saint-Louis et les Makes), ce sont 36 infractions, dont 12 alcoolémies et trois conduites sous stupéfiants qui ont été constatées. A quoi s’ajoutent trois vitesses excessives, deux défauts de permis de conduire, deux défauts d’assurance, deux téléphones au volant, trois ceintures non attachées, deux non port de casque et trois défauts de contrôle technique.

Au cours de ce service, deux immobilisations et mises en fourrière ont été réalisées. La première, à l’encontre d’un conducteur présentant une alcoolémie délictuelle, qui circulait sans assurance, sans contrôle technique et sans permis de conduire. La seconde, motivée au vu de l’état de récidive, d’un conducteur contrôlé en alcoolémie délictuelle avec un taux 4 fois supérieur à la limite légale.

De retour sur les mêmes secteurs, le lendemain après-midi, les militaires de la brigade motorisée ont de nouveau constaté trois conduites sous stupéfiants, deux alcoolémies et un défaut de permis de conduire.

Du côté Est de l’île, dans la nuit de samedi, trois postes de contrôle ont été mis en place sur la portion jouxtant la route nationale 2 sur la commune de Saint-Benoit. Au cours de ce service, 15 infractions graves génératrices d’accidents ont été constatées, dont cinq conduites sous stupéfiants, trois alcoolémies, quatre défauts de permis de conduire et trois défauts d’assurance, ayant motivé cinq immobilisations de véhicules.

Côté Ouest de l’Île, des contrôles ont été mis en place dans la nuit de samedi à dimanche sur les secteurs de Saint-Gilles/Ermitage et Cambaie. Huit alcoolémies et un défaut de permis de conduire ont été constatés.

Dans l’après-midi de dimanche, c’est sur la RD10, secteur de l’Eperon, que les militaires ont été amenés à intercepter un automobiliste qui ne portait pas la ceinture de sécurité. « Un contrôle rapide de son état alcoolique s’est avéré confirmer que le contrevenant circulait avec un taux de 2.30 G/L, qu’il était par ailleurs, en état de récidive et qu’il conduisait sans permis. Enfin, pour ne rien arranger à sa situation, il se trouvait au volant, d’un véhicule ayant fait l’objet d’une rupture d’immobilisation, suite à de précédents faits », explique la gendarmerie. Son véhicule a été immédiatement placé en fourrière.

Côté police, 11 opérations de sécurisation et de sécurité routière ont été menées au cours de ce week-end. Au total, 20 infractions dont 10 délits ont été relevées par les 33 fonctionnaires mobilisés pour l’occasion.

Dans le détail, quatre conduites sous l’empire d’un État Alcoolique (taux compris entre 0,49 et 1,49 mg / l d’air expiré), trois défaut d’assurance, trois défaut de permis de conduire.

Au cours de ces différents contrôles, les forces des Polices locales ont également procédé à la constatation de dix autres diverses contraventions au code de la route dont deux défauts de port de casque et quatre défauts de contrôle technique.

Source : Zinfos974

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.