Aude : quarante-deux rétentions de permis par les gendarmes audois lors du week-end écoulé

imageLes gendarmes audois ont été très présents le long des routes du département. Independant / Nathalie Amen-Vals

Comme chaque semaine, les gendarmes audois ont surveillé les principaux axes routiers du département pour lutter contre les comportements déviants au volant.

Dans l’après-midi du dimanche 8 mars, les unités du groupement de gendarmerie de l’Aude ont réalisé une opération de contrôle de vitesses, lors de laquelle 141 infractions diverses ont pu être relevées.

Parmi celles-ci, on note trois alcoolémies délictuelles au volant (sur 153 dépistages réalisés), ainsi que deux conduites sous stupéfiants pour dix dépistages. En ce qui concerne les adeptes de la pédale sur le plancher, quatre-vingt-quatorze automobilistes ont été flashés à des vitesses de moins de 40 km/h au-dessus de celles autorisées. À noter que trois excès de vitesse de plus de 40 km/h ont également été relevés, avec des pointes à 126 et 133 pour 80 km/h et 154 au lieu de 110 km/h.

D’autres infractions diverses ont aussi été enregistrées, telles que trois franchissements de ligne continue, sept usages du téléphone au volant, six non-ports de la ceinture de sécurité, ou encore deux refus de priorité. Lors de cette opération de gendarmerie, dix permis de conduire ont été retenus par les militaires.

L’EDSR 11 également mobilisé

Plus largement au cours du week-end écoulé, les gendarmes de l’escadron départemental de la sécurité routière de l’Aude (EDSR) ont également été très présents le long des principaux axes routiers du département, afin de lutter contre les comportements déviants au volant. Là, durant deux jours, 212 infractions ont été enregistrées par les gendarmes audois, dont onze alcoolémies au volant pour sept délictuelles (sur 226 dépistages effectués). Vingt-six conduites sous stupéfiants ont aussi été relevées, sur les quarante dépistages réalisés.

Trente-et-un excès de vitesse de moins de 40 km/h au-dessus de la limitee autorisée ont également été enregistrés, ainsi que quatre franchissements de lignes continues, quarante-neuf usages du téléphone au volant, seize non-ports de la ceinture de sécurité et treize refus de priorité. Cette fois-ci, trente-deux permis ont fait l’objet d’une rétention.

Source : L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.