Catus. La future gendarmerie est sur les rails

La Vernière sera prête avant la mi-juillet.

La Vernière sera prête avant la mi-juillet.

Mardi soir à la mairie de Catus, c’était conseil municipal. En préambule du conseil, le maire Claude Taillardas a fait un bref résumé d’une semaine «d’une valeur énorme pour la commune».

En effet, c’est un accueil extrêmement chaleureux que le maire a reçu à la préfecture : il s’est entendu confirmer officiellement l’engagement de l’État, non seulement dans le projet de la future gendarmerie, mais aussi dans les aménagements autour du site. Deuxième rencontre, cette fois à Catus, où le maire et Olivier Liard ont reçu un cadre du groupe Casino, qui leur a confirmé, dès que la procédure PLU sera bouclée, la construction à Catus d’une surface commerciale de 400 à 450 m², avec station essence.

Puis le conseil a retrouvé son ordre du jour, et justement le choix d’un conducteur d’opération pour le projet de gendarmerie. Beaucoup moins disant sur le prix, c’est la société Polygone qui a été retenue, après étude des dossiers par les services du Grand Cahors et de la gendarmerie. Très bientôt, ce sera l’entreprise Marcouly qui fera les travaux d’aménagement (partie voirie) de la Vernière, les aménagements paysagers seront réalisés «en régie» par les employés de la mairie de Catus.

Les platanes abattus et remplacés

Le maire a fait part de la visite de la police de l’environnement, après la plainte d’associations écologistes. «Nous avons été entendus sur la nécessité de sécurité, a résumé Claude Taillardas. Les platanes de la Vernière qui sont creux seront eux aussi abattus, dans les règles, et remplacés.» Après avoir approuvé les avancements en grade du personnel, l’ouverture de postes saisonniers aux jeunes du village, et le passage de l’équipe de voirie aux horaires d’été, le conseil s’est engagé à augmenter le tarif de l’assainissement (+0,27 €/m3 sur 2 ans) pour pouvoir accéder à l’aide d’Adour-Garonne.

Il a créé une commission de numérotation des rues et choisi Karine Sabrou, la secrétaire de mairie, pour coordonner le recensement de janvier-février 2015.

 

source : La Dépêche du Midi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.