Aquitaine, les gendarmes interpellent des cambrioleurs pris sur le fait

Mi-novembre, suite au travail minutieux d’un Groupe d’enquête de lutte anti-cambriolage (Gelac). deux individus ont été interpellés en flagrant délit et incarcérés.

Au cours de l’année 2013, plusieurs vols sont commis sur le ressort des compagnies de PAU (64 – Pyrénées-Atlantique) et d’OLORON-SAINTE-MARIE (64). Un Gelac est créé avec des personnels de la compagnie d’OLORON, de la brigade de recherches de LESCAR et des détachés des Communautés de brigades (COB) de la compagnie de PAU.

Le mode d’action est bien rodé : les cambrioleurs repèrent les lieux, y pénètrent durant la nuit et commettent les vols ; ils stockent ensuite les biens dérobés à proximité et les récupèrent quelques heures ou jours plus tard.

Dans la nuit du 13 novembre 2013, les gendarmes du Gelac interpellent deux individus en flagrant délit à l’issue d’une surveillance minutieuse.

Lors des perquisitions, les militaires découvrent du matériel informatique, hi-fi et vidéo, des téléphones mobiles, des objets en bronze, des documents bancaires, de l’outillage électroportatif, des centaines de kilos de cuivre, plomb et inox.

Une quinzaine de délits sont imputés aux personnes interpellées qui ont été présentées au parquet de PAU. A l’issue de leur garde à vue, les individus ont été placés sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de PAU (64).

Au cours de l’année 2013, plusieurs vols sont commis sur le ressort des compagnies de PAU (64 – Pyrénées-Atlantique) et d’OLORON-SAINTE-MARIE (64). Un Gelac est créé avec des personnels de la compagnie d’OLORON, de la brigade de recherches de LESCAR et des détachés des Communautés de brigades (COB) de la compagnie de PAU.

Le mode d’action est bien rodé : les cambrioleurs repèrent les lieux, y pénètrent durant la nuit et commettent les vols ; ils stockent ensuite les biens dérobés à proximité et les récupèrent quelques heures ou jours plus tard.

Dans la nuit du 13 novembre 2013, les gendarmes du Gelac interpellent deux individus en flagrant délit à l’issue d’une surveillance minutieuse.

Lors des perquisitions, les militaires découvrent du matériel informatique, hi-fi et vidéo, des téléphones mobiles, des objets en bronze, des documents bancaires, de l’outillage électroportatif, des centaines de kilos de cuivre, plomb et inox.

Une quinzaine de délits sont imputés aux personnes interpellées qui ont été présentées au parquet de PAU. A l’issue de leur garde à vue, les individus ont été placés sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de PAU (64).

Au cours de l’année 2013, plusieurs vols sont commis sur le ressort des compagnies de PAU (64 – Pyrénées-Atlantique) et d’OLORON-SAINTE-MARIE (64). Un Gelac est créé avec des personnels de la compagnie d’OLORON, de la brigade de recherches de LESCAR et des détachés des Communautés de brigades (COB) de la compagnie de PAU.

Le mode d’action est bien rodé : les cambrioleurs repèrent les lieux, y pénètrent durant la nuit et commettent les vols ; ils stockent ensuite les biens dérobés à proximité et les récupèrent quelques heures ou jours plus tard.

Dans la nuit du 13 novembre 2013, les gendarmes du Gelac interpellent deux individus en flagrant délit à l’issue d’une surveillance minutieuse.

Lors des perquisitions, les militaires découvrent du matériel informatique, hi-fi et vidéo, des téléphones mobiles, des objets en bronze, des documents bancaires, de l’outillage électroportatif, des centaines de kilos de cuivre, plomb et inox.

Une quinzaine de délits sont imputés aux personnes interpellées qui ont été présentées au parquet de PAU. A l’issue de leur garde à vue, les individus ont été placés sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de PAU (64).

Au cours de l’année 2013, plusieurs vols sont commis sur le ressort des compagnies de PAU (64 – Pyrénées-Atlantique) et d’OLORON-SAINTE-MARIE (64). Un Gelac est créé avec des personnels de la compagnie d’OLORON, de la brigade de recherches de LESCAR et des détachés des Communautés de brigades (COB) de la compagnie de PAU.

Le mode d’action est bien rodé : les cambrioleurs repèrent les lieux, y pénètrent durant la nuit et commettent les vols ; ils stockent ensuite les biens dérobés à proximité et les récupèrent quelques heures ou jours plus tard.

Dans la nuit du 13 novembre 2013, les gendarmes du Gelac interpellent deux individus en flagrant délit à l’issue d’une surveillance minutieuse.

Lors des perquisitions, les militaires découvrent du matériel informatique, hi-fi et vidéo, des téléphones mobiles, des objets en bronze, des documents bancaires, de l’outillage électroportatif, des centaines de kilos de cuivre, plomb et inox.

Une quinzaine de délits sont imputés aux personnes interpellées qui ont été présentées au parquet de PAU. A l’issue de leur garde à vue, les individus ont été placés sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de PAU (64).

Sources : RG Aquitaine

Credits photo : SIRPA Gendarmerie

Contact : SIRPA Gendarmerie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.