Violences policières. « 220 enquêtes » confiées à l’IGPN, qui « sont en cours », déclare Christophe Castaner

sortie du conseil des Ministres le 24/04/2019Christophe Castaner, le Ministre de l’interieur en sortie du Conseil des Ministres | JULIEN MATTIA / LE PICTORIUM

Christophe Castaner a défendu ce vendredi matin le travail de la police tout en assurant que toutes les plaintes pour violences policières donnaient lieu à une enquête de l’IGPN. 220 enquêtes seraient en cours actuellement.

Le ministre de l’Intérieur a déclaré ce vendredi matin au micro de Franceinfo que l’IGPN s’était emparée des signalements de violences policières présumées. « Dès qu’il y a une plainte, il y a une enquête. Il y a 220 enquêtes » confiées à l’Inspection générale de la police nationale. Elles « sont en cours » assure Christophe Castaner qui justifie que ces « enquêtes judiciaires » prennent du temps.

« Je vous le dis s’il y a des décisions judiciaires, il y aura évidemment des sanctions administratives », a-t-il assuré.

Christophe Castaner a défendu le travail des agents de police, malgré les accusations de violence : « À un moment donné, si on dit à la police et à la gendarmerie “Vous n’avez pas le droit d’utiliser la force”, elles doivent subir, se laisser agresser, ne rien faire et laisser casser des magasins, laisser menacer l’équilibre et l’ordre dans nos villes. La police est légitime et c’est la seule qui est légitime à utiliser la force », a-t-il rappelé.

Source : Ouest-France

2019-04-27 OFSource : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *