Vieille dame en hypothermie. L’histoire aurait pu mal finir

image: http://www.letelegramme.fr/images/2017/01/05/la-gendarme-adjointe-volontaire-gav-prevot-estime-avoir_3240028_510x330p.jpg?v=1

La gendarme adjointe volontaire (GAV) Prévot estime avoir fait son travail.

La gendarme adjointe volontaire (GAV) Prévot estime avoir fait son travail.

La Costarmoricaine de 78 ans, retrouvée lundi au milieu d’un champ de La Martyre va beaucoup mieux.  Elle doit une fière chandelle à l’agriculteur voisin et à une gendarme volontaire. Retour sur un événement qui a frôlé le tragique.

« Je suis tombée ». Ce sont les premiers mots prononcés par la septuagénaire costarmoricaine à Priscillia Prévot, lundi, vers 16 h. La dame portait un tailleur gris, des collants et un petit manteau lorsque la gendarme adjointe volontaire (GAV) de la brigade de Landerneau l’a retrouvée, prostrée sur ses jambes repliées, derrière le talus d’un champ. Cette découverte, la brigade cynophile de Châteaulin, appelée sur les lieux, l’aurait probablement effectuée un peu plus tard.

image: http://www.letelegramme.fr/images/2017/01/05/vieille-dame-en-hypothermie-l-histoire-aurait-pu-mal-finir_3240347.JPG

Vieille dame en hypothermie. L'histoire aurait pu mal finir

La GAV relativise d’ailleurs d’elle-même la portée de son intervention, pourtant hautement déterminante : « Je n’ai fait que mon travail », affirme-t-elle, sans fausse modestie. « Sans l’agriculteur, on aurait pu passer à côté ».

Seul l’agriculteur pouvait la voir

À ce stade du récit, un léger retour en arrière s’impose. Dimanche dernier, jour de l’An, tout début d’après midi. Une Trégueusienne (Côtes-d’Armor) prend le volant pour se rendre chez son fils, à Pordic. Soit à 14 km de là. Son arrivée tarde. S’éternise même pour la famille qui indique une disparition inquiétante au commissariat de Saint-Brieuc. Le lendemain après-midi, un agriculteur du village de Verveur, près de la D764 et de la route de Landerneau qui mène au bourg de La Martyre, aperçoit, depuis la cabine de son tracteur, en contrebas, une voiture garée en déséquilibre sur un chemin d’exploitation. Un passant ou un automobiliste n’auraient pas bénéficié de la hauteur de vue suffisante. L’agriculteur contacte la gendarmerie de Landerneau. Les militaires le rejoignent. Vide de tout occupant, la voiture contient un sac à main et des cadeaux.

Heureuse initiative

Vérification faite, il ne s’agit pas d’un modèle volé mais de celui que conduisait une personne signalée disparue depuis la veille par la police de Saint-Brieuc. Le lien opéré, les gendarmes landernéens démarrent les investigations sans attendre. Heureuse initiative. « Le fils de l’agriculteur m’accompagnait. On a entendu des appels au secours. J’ai couru. Elle était là, à environ une centaine de mètres de sa voiture », précise la GAV Prévot. Épuisée, la septuagénaire est portée par l’adjudant Millour et l’agriculteur jusqu’à une voiture de la gendarmerie où elle retrouve un peu de chaleur, après les heures passées dans la nuit glaciale. Il n’aurait pas fallu trop prolonger. En hypothermie, la personne âgée est prise en charge par les pompiers de Sizun qui la transporteront jusqu’à l’hôpital de Landerneau. Elle s’y trouvait encore hier, recouvrant ses forces. Un transfert vers un établissement hospitalier proche de son domicile paraissait toutefois envisageable.

Contrat rempli

Comment cette dame a-t-elle pu prolonger 100 km vers l’ouest après avoir passé la sortie Pordic ? En laissant la panique brouiller son discernement. Priscillia Prévot a pris de ses nouvelles via un appel à son fils : « Il nous a remerciés et m’a demandé l’adresse de l’agriculteur », rapporte la Brestoise de 24 ans dont le contrat de cinq ans de GAV s’arrête en mars prochain. La suite ? « Je pense d’abord faire un break, tout en restant réserviste ». Si l’envie d’entrer en école de gendarmerie lui prenait, elle aurait déjà une belle ligne à accrocher à son CV. Et une médaille au revers de la veste ?
Source : Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.