Une présidence Trump aurait-elle pu prévenir la guerre en Ukraine ?

Par le Général Dominique Delawarde

Une présidence Trump aurait-elle pu prévenir la guerre en Ukraine ?

QUI pousse les USA, l’OTAN, l’UE et l’Ukraine à poursuivre la guerre contre la Russie, POURQUOI et COMMENT ?

Cette étude est très « documentée ». Au delà de l’argumentation présentée, il faut lire ou visionner les pièces à conviction qui viennent à l’appui des propos tenus. De nombreux faits sont présentés que l’on peut, bien sûr, interpréter de diverses manières. Mais les faits restent les faits. Il faut sans cesse y revenir.

Je pense que cette analyse va faire réagir un certain nombre de lecteurs. Certains l’approuveront, d’autres la trouveront « complotiste », parce qu’elle n’entre pas dans le cadre du politiquement correct et du narratif médiatique majoritaire qui occulte beaucoup trop l’histoire et le cadre général dans lequel la crise ukrainienne a démarré.

Les médias ne s’attachent pas suffisamment à l’étude détaillée des personnalités et du passé des hommes politiques les plus importants qui sont à la manœuvre dans, et autour de cette crise. Qu’on le veuille ou non, cette confrontation est déjà une confrontation mondiale non seulement entre l’OTAN, son proxy ukrainien et leurs soutiens d’une part, la Russie et ses soutiens de l’autre, mais aussi entre deux conceptions de l’organisation du monde dans les domaines politique, économique, financier, commercial, culturel , sécuritaire. Cette crise laissera beaucoup plus de traces dans l’histoire et dans les grands équilibres du monde que celle de la Covid 19…..

J’appuie mon interprétation personnelle sur trois éléments:

1 – Ma bonne connaissance des USA, pays dans lequel j’ai vécu plusieurs années (1995-1998), dans lequel vit une partie importante de ma famille très proche depuis plus d’un demi siècle et que j’ai parcouru dans tous les sens. J’ai eu l’opportunité d’observer leur système politique et surtout militaire de l’intérieur. J’ai multiplié les séjours personnels dans ce pays de 1980 à 2019 et je crois le connaître bien. Je connais son histoire et suis son actualité de très près depuis plus de quarante ans.

2 – Chef du bureau Situation-Renseignement-Guerre électronique à l’EM interarmées de Planification opérationnelle de 1998 à 2001 j’ai eu l’opportunité de suivre, aux premières loges, les phases finales du démantèlement de l’Ex Yougoslavie dont j’avais pu découvrir en 1994-1995 une des premières phases, lors de la guerre de Bosnie en qualité de commandant d’un régiment d’infanterie de montagne à Sarajevo. Fin décembre 1995, j’ai participé, au Pentagone, à la phase préparatoire au déploiement de l’IFOR avec l’État major US.
J’ai pu découvrir tant en France qu’aux USA ce qu’étaient la communication et la propagande de guerre, et le rôle déterminant des médias qui relaient fidèlement les mensonges que leurs servent les politiques et les militaires dans les situations de crise.

3 – J’ai pratiqué pendant des années l’analyse de situations diverses, parce que c’était mon métier, visité ou séjourné dans 89 pays, rencontré de nombreuses personnalités de haut rang dans des pays alliés ou victimes de l’OTAN, échangé avec les populations des deux camps.

Je connais bien le sujet traité dans l’analyse qui n’est donc pas tout à fait une analyse de café du commerce.

Bonne lecture. Accrochez vous parce que c’est un peu long

Général Dominique Delawarde

Répondre à miqueu Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.