Un regain d’affection et d’intérêt pour la gendarmerie

La vague d’émotion qui a suivi la mort du colonel Arnaud Beltrame a-t-elle un effet sur les relations entre les gendarmes et la population ? Quelques éléments de réponse avec la cellule communication de l’état-major de région de la gendarmerie, basée à Villeneuve-d’Ascq.

Edition numérique des abonnés

Le premier souvenir que cite spontanément le sous-officier en charge de la cellule communication, ce sont les fleurs. «  Quelques bouquets posés devant la grille de l’état-major, au lendemain de la prise d’otage. Certains avec un petit mot, d’autres sans. Depuis, on reçoit des courriers, des mails… Comme toutes les gendarmeries de France je crois  »….

Lire la suite : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.