Un nouveau porte-parole pour la gendarmerie

la DGGN annonce l’arrivée de la lieutenante-colonelle Karine LEJEUNE qui sera chargée ” d’apporter une parole neuve, claire, riche de sens, la parole d’une gendarmerie en mouvement, transparente et dynamique “.

Elle ne sera pas la voix de la direction générale mais celle de la Gendarmerie toute entière.

L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG) souhaite à la lieutenante-colonelle Karine LEJEUNE  toute la réussite possible  dans ses nouvelles fonctions.

DGGN1

Depuis le 29 février 2016, la lieutenante-colonelle Karine Lejeune a été nommée porte-parole de la gendarmerie.

Le nombre croissant de sujets liés à la gendarmerie dans les médias, ainsi que l’évolution de l’environnement médiatique (immédiateté de l’information, multiplication des canaux d’information, etc.), nécessitaient de repenser le rôle de “porte-parole” de la gendarmerie. Jusqu’alors remplie par le chef du Sirpa ou ses adjoints, cette fonction fait ainsi désormais l’objet d’un poste spécifique au sein du Sirpa, occupé depuis le 29 février par la lieutenante-colonelle (LCL) Karine Lejeune.
Mariée, mère de deux enfants, à 41 ans, la LCL Lejeune a déjà derrière elle un beau parcours professionnel. À sa sortie de l’école des officiers de la gendarmerie nationale en août 2002, elle rejoint en qualité d’adjoint à la compagnie de gendarmerie départementale de Palaiseau (91). En 2005, elle est affectée à la Délégation aux victimes au sein du ministère de l’Intérieur. En 2009, elle prend, pour trois ans, le commandement de la compagnie de gendarmerie départementale de Cambrai (59), avant de suivre la scolarité à l’École de Guerre à Paris. En août 2013, jusqu’à sa nomination au poste de porte-parole, la LCL Lejeune occupe le poste de chef de la section « prévention de la délinquance » au sein de la DGGN, où elle est chargée d’établir la doctrine en la matière, de suivre les travaux interministériels relatifs à la prévention et à l’aide aux victimes, d’assurer le suivi des dispositifs développés sur le terrain et de faire vivre les partenariats institutionnels et associatifs.

Source et vidéo : Gendcom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *