Un nouveau patron chez les gendarmes mobiles

Le capitaine Fabien Fourcade est le nouveau commandant de l'escadron de gendarmerie mobile de Joué-lès-Tours. - Le capitaine Fabien Fourcade est le nouveau commandant de l'escadron de gendarmerie mobile de Joué-lès-Tours.

Le capitaine Fabien Fourcade est le nouveau commandant de l’escadron de gendarmerie mobile de Joué-lès-Tours.

 

Depuis le 1 er  août, Fabien Fourcade est le nouveau commandant de l’escadron 36-3, basé sur les hauteurs de Joué-lès-Tours, à la caserne Dutertre.

 Nouvelle mission, donc, pour ce Perpignanais de 40 ans, qui a commencé comme gendarme auxiliaire en 1997. Il intégra ensuite l’école des sous-officiers, puis l’école de Marmande, avant de rejoindre une brigade autonome. En 2010, il réussit le concours d’officier et intégra l’école de Melun, jusqu’en 2012.

Quatre années dans un peloton d’intervention et le voici en Touraine, en gendarmerie mobile. Un choix.

Des missions de renfort au quotidien

« La gendarmerie nationale et la gendarmerie mobile, ce sont deux fonctionnements différents. Ici, les missions sont différentes. Nous agissons surtout en renfort de la gendarmerie nationale et nous n’avons pas de zone d’action propre », explique d’emblée le capitaine Fourcade.
Outre le renfort des unités de gendarmerie nationale, les gendarmes mobiles assurent la protection des populations, ainsi que la sécurité des biens et des personnes. Régulièrement, l’escadron jocondien assure des gardes et des surveillances « des points sensibles en région parisienne ». « Nous sommes également projetables outremer », poursuit le commandant du 36-3. Une fois encore pour venir en renfort. Et Fabien Fourcade d’insister : « Nous sommes des spécialistes du maintien de l’ordre ». S’y ajoutent des « missions sensibles » dont nous ne saurons… rien.
Si l’escadron dispose de départs programmés, il doit cependant pouvoir à tout moment s’en aller. « Nous sommes toujours tributaires de l’événement. Ça demande beaucoup de réactivité. Quand l’escadron part, il y a toujours un détachement en résidence qui, lui aussi, est employé sur notre site ou en patrouilles de renfort sur les différentes compagnies d’Indre-et-Loire. »
Après la permission estivale, l’escadron se trouve depuis la semaine dernière en phase de préparation logistique. Puis les déplacements vont reprendre. « L’activité est très soutenue actuellement », compte tenu du contexte d’état d’urgence.
A Joué-lès-Tours, pour l’heure, pas de femmes dans les rangs. Mais on en compte déjà ici et là dans la centaine d’escadrons présents sur le territoire.

repères

Quarante ans de présence

> L’escadron de gendarmerie mobile 36-3 est basé à Joué-lès-Tours depuis sa création, en 1976, à la caserne Dutertre.
> Actuellement, l’escadron compte 109 personnels, ainsi qu’un employé civil.
> L’escadron est composé de quatre pelotons. Il est spécialisé dans le maintien de l’ordre et peut intervenir à travers tout le territoire en plus de ses missions de renforts à la gendarmerie nationale.
> Tous les quinze mois, l’escadron jocondien se déplace entre trois mois et cent jours en outremer.
> L’escadron est commandé depuis le 1er août par le capitaine Fabien Fourcade.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.