Gendarmerie : des pelotons antiterrorisme dans trois villes normandes

Pour lutter contre le terrorisme, trois unités de la gendarmerie spéciales vont être déployées prochainement à Avranches, Caen et Argentan.

Pour lutter contre le terrorisme, trois unités de la gendarmerie spéciales vont être déployées prochainement à Avranches, Caen et Argentan. | Archives Ouest-France

Des pelotons antiterrorisme à Caen, Avranches et Argentan en 2017, c’est l’annonce faîte ce mercredi 31 août au matin par le colonel Bruno Bresson, patron des gendarmes normands, lors de l’installation du nouveau commandant de groupement de la gendarmerie de la Manche, à Saint-Lô.

Pour lutter contre le terrorisme le ministère de l’Intérieur avait annoncé la création de nouvelles unités de déploiement rapide pour la gendarmerie. Baptisés Psig sabre, ces gendarmes doivent pouvoir être en temps record sur les lieux d’une attaque terrorisme. En Basse-Normandie, Caen, Avranches et Argentan seront équipées probablement en 2017. Une annonce faîte ce mercredi 31 août au matin à Saint-Lô par le colonel Bruno Bresson, patron des gendarmes normands, lors de l’installation du nouveau commandant de groupement de la gendarmerie de la Manche,le lieutenant-colonel Laurent Vandecapelle.

Intervention rapide

Les Psig Sabre sont des Psig (Pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) formés pour pouvoir intervenir dans des situations difficiles, sans attendre les renforts des forces d’intervention telles que le GIGN. Ces unités de proximité doivent être capables d’atteindre n’importe quel point du territoire en vingt minutes seulement avait d’ailleurs rappelé le ministre Bernard Cazeneuve. Des unités qui selon les annonces du ministre devraient disposer de fusils d’assaut, casques et visières balistiques, gilets pare-balles, boucliers résistant aux balles de kalachnikov, ainsi que de véhicules fortement équipés.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.