Un jeune lieutenant à la tête de la gendarmerie

Au centre, le lieutenant Gaël de Léséleuc de Kérouara.
Au centre, le lieutenant Gaël de Léséleuc de Kérouara.

La prise d’armes du lieutenant Gaël de Léséleuc de Kérouara à laquelle participaient de nombreux officiers, sous-officiers, gendarmes, porte-drapeaux, en présence du député Gérard Bapt, Didier Cujives, conseiller départemental, et des élus des communes dépendant de la brigade de gendarmerie de L’Union, a eu lieu suivant un protocole solennel.

Nouvelle commandante à la tête de la compagnie de Toulouse Saint-Michel, Magali Michel a investi le lieutenant Gaël de Léséleuc de Kérouara au commandement de la communauté des brigades de L’Union «forte de 37 personnels, dont la circonscription comprend à la fois une zone périurbaine et une zone rurale, ayant chacune leurs caractéristiques et leurs problématiques propres».

Magali Michel, commandant, a dressé le portrait de ce jeune lieutenant : 24 ans à peine et un brillant parcours : baccalauréat scientifique section européenne, classes préparatoires et l’intégration de la prestigieuse école Polytechnique. Puis un stage au sein du groupement de gendarmerie 31 avant de rejoindre l’école des officiers de la gendarmerie.

Le lieutenant Gaël de Léséleuc de Kérouara confie que son stage dans la région a été déterminant. Originaire des Hauts de France, et alors qu’il pouvait choisir son affectation au vu de son classement, il a décidé que c’est ici qu’il accomplirait sa mission.

Arrivé le 1er août, en remplacement du lieutenant Romain Vezin, il a déjà marqué son empreinte : «Nous devons parler des qualités qui sont les vôtres, citer les vertus de proximité et d’efficacité, vous qui êtes toujours proche du terrain et des citoyens» souligne le maire, Michel Anguille, ravi que cette prise d’arme, événement exceptionnel, ait lieu sur sa commune. La cérémonie protocolaire s’est prolongée par un apéritif convivial, signe de la qualité des relations entre les élus et le corps de gendarmerie auquel ils sont très attachés.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.