Trie-sur-Baïse. Une gendarmerie flambant neuve

Le préfet coupe le ruban symbolique à l'entrée de la gendarmerie./Photo J. P.

Le préfet coupe le ruban symbolique à l’entrée de la gendarmerie./Photo J. P.

 

Depuis le temps qu’elle était annoncée, que les gendarmes l’attendaient avec impatience, la nouvelle gendarmerie est enfin arrivée. Elle a été mise à disposition le 21 octobre dernier, date où le major Michel Silobre prenait officiellement le commandement de la communauté de brigades territoriales de proximité de Trie, Galan et Castelnau-Magnoac, en présence du commandant de compagnie de Tarbes Dard. Mais un tel événement pour un petit canton rural valait bien une inauguration officielle, un ruban symbolique à couper par le plus haut représentant de l’État sur les Hautes-Pyrénées, M. le préfet Henri d’Abzac, qui, à sa venue à Trie, vendredi dernier 8 novembre, a reçu les honneurs d’un piquet d’honneur composé de dix gendarmes des trois cantons, sous le commandement de l’adjudante-chef Thion, commandant la brigade de Trie. La nouvelle gendarmerie est tout ce qu’il y a de mieux avec des bureaux pour les commandants et officiers, des logements dernier cri. Le ruban symbolique tenu à chaque extrémité par Camille et Mathias coupé, sous une grosse pluie, le gymnase a accueilli et abrité personnalités, autorités pour les discours. Jean-Claude Duzer, conseiller général du canton, président de la communauté de communes du pays de Trie, qui a fait l’historique de la construction de la gendarmerie, dont le coût s’est élevé à 1.696.576,03 €, appuis financiers du conseil général : FAR 2010 et 2011 : 56.000 €; politiques territoriales : 150.000 €; conseil régional FRI : 5.000 €; État DDR : 100.000 €; ministère de l’Intérieur : 187.920 €. Total subventions : 498.920 €, 35 % ; autofinancement : 924.538,22 €, 65 %. La CCPT a fait un emprunt de 900.000 € en partie couvert par un loyer annuel de 70.272 €.

 

M. Pélieu, président du conseil général des Hautes-Pyrénées, a vu le début des travaux de la gendarmerie lors d’une visite dans le canton, saluant la dynamique de ce dernier, le travail collectif important, pour cette réalisation, soulignant son attachement à la présence d’une gendarmerie dans les zones rurales.

 

Le préfet a rendu hommage à la gendarmerie, garante d’ordre, sécurité, qui est un espace de travail, lieu de vie, de rencontre et d’échanges.

 


 

Les personnalités présentes

 

M. le préfet Henri d’Abzac ; les officiers supérieurs de gendarmerie : colonel Lagarde, commandant en second de Midi-Pyrénées ; lieutenant-colonel Deprecg, commandant la gendarmerie des Hautes-Pyrénées ; commandant Dard, commandant la compagnie de Tarbes ; Michel Pélieu, président du conseil général des Hautes-Pyrénées ; Bernard Plano, maire de Lannemezan, représentant Martin Malvy, président de la région Midi-Pyrénées ; major Silobre, commandant la communauté de brigades Trie, Galan, Castelnau-Magnoac ; Maryse Maumus, maire de Trie ; Bernard Verdier et Jean-Claude Duzer, conseillers généraux de Castelnau et Trie ; Degroote, directeur technique de la CCP Trie ; des maires du canton ; des présidents d’associations patriotiques, culturelles ; l’ADMR ; l’architecte Christophe Bouas ; l’adjudant-chef Thierry Brumont, représentant le capitaine André Barrère, commandant le centre de secours ; d’anciens gendarmes retraités ; le personnel de la maison communautaire.

Jean Pérès

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.