Police et gendarmerie unis pour une opération de grande envergure

Sur une courte durée, les gendarmes et policiers ont quadrillé la région dieppoise pour une série de contrôles, vendredi. Une opération requise par la procureure de la République.

Les services de la préfecture avaient prévenu en milieu de semaine dernière : le week-end du 11 novembre serait placé sous surveillance, policiers et gendarmes veilleraient sur les routes de Seine-Maritime. Dans la région dieppoise, les contrôles ont débuté dès vendredi midi.

Pendant deux heures, sur réquisition du procureur de la République, les policiers dieppois et les gendarmes ont monté une action coordonnée.

Lutte contre les conduites addictives au cannabis ou sous l’empire d’un état alcoolique mais aussi contre la délinquance étaient les priorités principales des forces de l’ordre. « Nous voulons marquer les esprits et être visibles », insiste le chef d’escadron Patrice Lagadec, le commandant de la compagnie de gendarmerie de Dieppe. Une cinquantaine de militaires ont été mobilisés sur trois points de contrôles, juste avant l’entrée sur la RN 27 à hauteur de Sauqueville dans le sens Dieppe-Rouen, un deuxième sur le CD 915 à Torcy-le-Grand, à hauteur du parking de la Boisette en direction des Grandes-Ventes et le dernier sur le CD 925, à Eu, où les véhicules venant de la Somme ont été contrôlés.

Au total, les gendarmes ont procédé à 250 dépistages d’alcoolémie, tous étaient négatifs. Un résultat plutôt encourageant pour les gendarmes qui luttent au quotidien contre les conduites sous l’empire d’un état alcoolique. En revanche, trois conducteurs ont été dépistés positifs aux produits stupéfiants. L’un a été interpellé dans la cité royale tandis que les deux autres ont été contrôlés à Sauqueville. Le premier, un homme de 24 ans est domicilié à Bois-Guillaume-Bihorel et l’autre un homme de 30 ans, un habitant du Catelier. Leurs permis de conduire ont été suspendus immédiatement et leurs véhicules immobilisés. Les deux contrevenants devront s’expliquer devant la justice.

Vol de carburant

D’ailleurs un chien stup’de la brigade cynophile d’Yvetot était présent sur le dispositif de la gendarmerie et permettait ainsi de travailler à l’intérieur des véhicules. Un bon nombre coffres ont été ouverts et dans certains cas fouillés.

Et ce type d’opération portent ses fruits. Grâce à cela, vers 13 heures, dans le bas de Tourville-sur-Arques sur l’ancienne route nationale 27, les policiers dieppois ont contrôlé un automobiliste qui transportait dans son coffre une cinquantaine de litres de gasoil dans différents bidons. Interrogé sur la provenance de ce carburant, cet ouvrier dans le BTP âgé de 52 ans et domicilié dans le secteur d’Envermeu reconnu l’avoir dérobé à son employeur sur un chantier. Placé en garde à vue, l’homme a été emmené au commissariat pour être auditionné. Dans la voiture, cet homme était accompagné de ses deux fils, âgés d’une vingtaine d’années et qui étaient en train de fumer un joint au moment du contrôle routier. Le père devra se présenter devant la justice pour le vol de carburant tandis que ses enfants répondront d’usage de produits stupéfiants.

Les policiers dieppois ont pu bénéficier également de la présence d’un chien de la brigade cynophile ainsi que des renforts venus de Rouen. Au total, c’est une quarantaine d’agents qui était déployée sur trois points de contrôle. Outre celui de Tourville, une équipe était mobilisée sur le CD 154 à proximité du rond-point du Val-Gosset en direction d’Arques-la-Bataille et une autre près du rond-point d’Eurochannel, sur les hauteurs de Dieppe, en direction de Eu — Le Tréport. Le commissaire divisionnaire Jacques Vidal, le patron du commissariat de Dieppe a suivi de près cette opération.

Plusieurs véhicules ont été immobilisés ici ou là pour des infractions diverses comme des défauts de contrôles techniques. Pneus lisses, dépassements de lignes continues, etc. ont été constatés. Les policiers n’ont pas relevé d’alcoolémie positive.

Gendarmes et policiers ont bénéficier de l’appui de leurs unités motorisées en cas de délit de fuite. Le contrôle, vendredi midi, s’est bien passé et les automobilistes ont toutefois fait preuve de sagesse, ce week-end.

Source : Les Informations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.