Trahis par les odeurs de cannabis

Une rapide enquête a permis à la gendarmerie de mettre fin à une culture de cannabis./Photo DDM.
Une rapide enquête a permis à la gendarmerie de mettre fin à une culture de cannabis./Photo DDM.
 

La police municipale et la gendarmerie viennent de mettre un terme à la plantation de cannabis que deux frères âgés d’une vingtaine d’années avaient entrepris dans leur appartement du quartier de Lasbordes.

Plaintes des voisins

Suite aux plaintes répétées du voisinage, incommodé par les fortes odeurs qui flottaient dans les parties communes de la résidence, les gendarmes ont mené leurs investigations en étroite collaboration avec les policiers municipaux. Aussi, les enquêteurs sont vite remontés jusqu’au logement à l’origine des effluves suspects.

Lundi, lorsqu’ils ont investi l’appartement, outre quatre pots dans lesquels s’épanouissaient des pieds de cannabis, les gendarmes ont saisi tout le matériel nécessaire au parfait cultivateur d’intérieur : extracteurs, ventilateurs, éclairages spécifiques…

Convoqués devant le tribunal

Pour les militaires, l’importance du matériel retrouvé pourrait laisser présager de projets de culture plus ambitieux. Du reste, la gendarmerie a également mis la main sur une faible quantité de résine de cannabis. Les deux individus, qui invoquent leur consommation personnelle, ont été entendus et seront convoqués au tribunal pour répondre de leurs actes.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.