Son fils convoqué, il insulte les gendarmes à Crouy

B9715952393Z.1_20180606194257_000+GN3BEKLRU.1-0L’homme a réitéré les insultes au téléphone et lors de son interpellation.

C’est avec des propos fleuris qu’un Crouyssien a accueilli les gendarmes, d’abord au téléphone puis à son domicile près de Soissons, vendredi. Son fils était convoqué par la brigade de gendarmerie de Braine pour être entendu dans une affaire comme témoin. L’adolescent ne s’étant pas présenté à l’heure indiquée sur la convocation, les militaires ont pris contact avec son père pour lui rappeler ce rendez-vous. Ce dernier n’a pas du tout apprécié leur démarche et, au téléphone, les a abondamment insultés, de « fils de mes deux », entre autres.

Une convocation en justice

Après avoir informé le procureur de la république de son comportement, les gendarmes se sont rendus au domicile du quinquagénaire, qui n’a pas changé de discours. Passablement énervé, il a plusieurs fois invectivé les forces de l’ordre.

La brigade a même dû faire appel au peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Soissons qui a ramené l’individu à la brigade sous la contrainte, non sans être elle aussi visée par les paroles déplacées et les noms d’oiseaux.

Placé en garde à vue, le père a fait l’objet de deux procédures d’outrage à agents. Il a été remis en liberté après avoir reçu une convocation pour répondre de ses actes lors de l’audience du tribunal correctionnel de Soissons le 19 mars prochain.

Source : L’Union

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.