Seine-Maritime : patrouilles de police et de gendarmerie intensifiées durant les fêtes

La préfecture de Seine-Maritime a présenté mardi 16 décembre 2014 les dispositions prises en vue de fêtes. Les patrouilles dans les zones commerciales seront intensifiées. Détails.

Le dispositif de sécurité en vue des fêtes prévoit notamment une intensification des patrouille dans les zones commerciales. (photo d'illustration Photo Direction départementale de la Sécurité publique)
Le dispositif de sécurité en vue des fêtes prévoit notamment une intensification des patrouilles dans les zones commerciales. (photo d’illustration Direction départementale de la Sécurité publique)

 

La période des fêtes a ses particularités et les services de l’État entendent bien s’y conformer. C’est dans cet esprit que des dispositions ont été présentées, par la préfecture de Seine-Maritime, mardi 16 décembre 2014. Enjeu : assurer la sécurité des professionnels et des particuliers, dans un contexte d’effervescence commerciale et de forte affluence à des points précis (centres villes, centres commerciaux, gares).

Des patrouilles supplémentaires

Une intensification des patrouilles de police et de gendarmerie est prévue, dans les zones commerciales – y compris les zones de commerces de proximité -, les grands centres commerciaux, les marchés de Noël, les gares routières et les gares ferroviaires.

Des moyens supplémentaires dédiés assureront ces missions : détachement militaire en mission Vigipirate, renfort de fonctionnaires de police des compagnies républicaines de sécurité et gendarmes réservistes du groupement de gendarmerie de Haute-Normandie », précise la préfecture.

Une cellule de veille spéciale le 31 décembre

Par ailleurs, le 31 décembre, une cellule de veille spéciale est mise en place. Elle regroupe les forces de sécurité, les collectivités, les polices municipales, les entreprises de transports collectifs et les bailleurs, sous le contrôle des parquets. Avec cette large coordination des moyens, il s’agit, précisent les services de l’État, de « mobiliser une réponse opérationnelle immédiate et de proximité sur simple appel aux numéros d’urgence, 17 police secours, et 18 sapeurs-pompiers ».

Source : Normandie 76 actu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.