Rozay-en-Brie Un jeune toujours recherché après l’agression d’un gendarme sur la place de la mairie

Un individu est toujours en fuite à la suite de l’agression d’un gendarme, début décembre, sur la place de la mairie à Rozay-en-Brie. Un militaire venu en renfort a été blessé à la cheville et s’en tire avec 21 jours d’ITT.

Les faits se sont produits le 5 décembre en fin d'après-midi sur la place de la mairie de Rozay-en-Brie. Le principal mis en cause est toujours recherché
Les faits se sont produits le 5 décembre en fin d’après-midi sur la place de la mairie de Rozay-en-Brie. Le principal mis en cause est toujours recherché

 

Deux jeunes identifiés, le troisième toujours en fuite. Les investigations se poursuivent concernant l’enquête ouverte par la gendarmerie à la suite de l’agression d’un militaire qui n’était pas en service, à Rozay-en-Brie. Les faits remontent au samedi 5 décembre en fin d’après-midi. Accompagné de sa compagne, l’homme était en train de passer sur la place de la mairie de Rozay-en-Brie quand deux jeunes le reconnaissent.

21 jours d’ITT

Le couple est alors pris à partie par les deux adolescents avant d’être rejoints par un troisième individu. S’ensuit des insultes et le ton monte rapidement. Voyant la situation s’envenimer, le gendarme appelle des renforts. Ces derniers arrivent rapidement sur place et une rixe éclate. Pendant celle-ci, un gendarme du Psig (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie nationale) est touché à la cheville. Celui-ci s’en tire avec une ITT  (interruption temporaire de travail) de 21 jours.

Deux des individus ont été entendus par la gendarmerie mais le troisième, principal mis en cause dans cette affaire et auteur présumé des coups est toujours recherché, dans le cadre de l’enquête, ouverte à la suite de ces violences. En juillet dernier, un policier qui n’était pas en service avait été tabassé en marge d’un tapage nocturne à Gretz-Armainvilliers. Pendant la rixe, son arme lui avait été dérobée.

Source : La République 77

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.