Roye : le barrage est levé mais l’autoroute A1 reste fermée

Les gens du voyage sont semble-t-il citoyens français…  Donc les citoyens  se font maintenant justice eux-mêmes ?

Sommes nous  au Moyen-Age ?

Sommes nous en France ou dans la jungle ?

Serait-ce le début de l’anarchie et la fin d’un état de droit ? 

Il n’y a plus d’État !

Où se trouve l’autorité de l’État ?  

C’est encore une fois le contribuable qui va payer les dégats et les frais de remise en état de l’autoroute…

Ronald Guillaumont

Roye : le barrage est levé mais l'autoroute A1 reste fermée

© PHILIPPE HUGUEN / AFP

L’autoroute devrait restée fermer dans la journée de samedi en raison de la dégradation de la chaussée.

Fin du blocage sur l’A1. Les gens du voyage ont commencé samedi à lever le barrage en place depuis vendredi soir sur l’autoroute au niveau de Roye, dans la Somme, mais l’autoroute devrait rester fermée dans la journée en raison des réparations à réaliser. Une décision de justice rendue par la Cour d’appel d’Amiens qu’ils avaient saisie samedi matin leur ayant été favorable, la soixantaine de gens du voyage a décidé de mettre fin à cette action. A midi, tous avaient quitté les lieux qui étaient à présent investis par les pompiers qui aspergeaient de la mousse sur la chaussée, très dégradée.

“Même si les barrages ont été levés, l’autoroute restera a priori fermée aujourd’hui en raison des réparations à effectuer sur la chaussée”, a indiqué la préfecture de la Somme qui invitait les automobilistes, en cette journée rouge de retour de vacances, “à prendre les déviations indiquées”.

Arbres tronçonnés. Vendredi soir, des gens du voyage avaient commencé à ériger des barrages au niveau du péage de Roye en brûlant sur la chaussée, puis aux alentours de l’A1, des pneus et des palettes avant d’alimenter le feu avec des poubelles ou des arbres qu’ils avaient tronçonnés.

Cette manifestation survient quatre jours après qu’une fusillade a éclaté dans un camp voisin faisant quatre morts, dont un gendarme et un bébé, et trois blessés. Les gens du voyage ont alors décidé de cette action spectaculaire pour contraindre les autorités à accepter que le fils d’une des victimes de la fusillade, actuellement incarcéré à la maison d’arrêt d’Amiens pour “trafic de voitures” de source judiciaire, puisse assister aux funérailles de son père, lundi.

Trafic perturbé. Samedi dans la matinée, la Cour d’appel d’Amiens a infirmé la décision prise la veille par le juge d’application des peines qui avait refusé une sortie provisoire du détenu de 26 ans qui purge une peine de six et quatre ans. “La Cour a finalement autorisé la sortie sous escorte de 8 heures à 18h30” du fils incarcéré, ainsi que de son cousin, incarcéré “pour les mêmes faits”, a affirmé le secrétaire général du parquet général, Rodolphe Juy-Birmann.

Malgré la levée des barrages, le trafic était fortement ralenti sur l’A1 avec 9,5 km de bouchon dans le sens Lille-Paris et 6,5 km dans le sens inverse.

L'autoroute A1, pendant la nuit.

Source : Europe 1

Lire également : Blocage de l’A1 : Xavier Bertrand demande des comptes à Valls (Source :  Le Point)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *