Routot Une nouvelle gendarmerie va être construite en 2015

Un gros chantier devrait démarrer en 2015 à Routot. Une nouvelle gendarmerie va être construite à proximité du Carrefour Contact. L’ensemble du projet s’élève à 3 millions d’euros.

Les gendarmes de la brigade de Routot quitteront en 2015 les locaux vieillissants de l'actuelle gendarmerie.

Les gendarmes de la brigade de Routot quitteront en 2015 les locaux vieillissants de l’actuelle gendarmerie.

Jugée vieillissante, la gendarmerie de Routot fermera ses portes en 2015. Une nouvelle structure et des logements seront construits près du Carrefour Contact. « La gendarmerie date de 1970. Le confort n’est plus adapté. » Vendredi matin, le maire de Routot, Bernard Vincent, nous a dévoilé les plans d’un chantier important de son mandat : la construction d’une nouvelle gendarmerie.

Début des travaux en 2015

Elle sera implantée à proximité du plateau multi-sports, près du supermarché Carrefour Contact. « Si tout se passe bien, le début des travaux est prévu vers la mi-2015 », espère le maire. Après au moins une année de chantier, les gendarmes pourraient intégrer leurs nouveaux locaux pour l’été 2016. La gendarmerie aura une surface de 235 m2. Onze logements (soit un total de 930 m2) vont être également construits. Ils seront occupés par les gendarmes de la brigade. « Actuellement, plusieurs d’entre eux ne peuvent pas être hébergés au sein de la gendarmerie », avoue Bernard Vincent. Autre souci rencontré par l’actuelle gendarmerie : ses cellules utilisées pour les personnes interpellées ne sont plus homologuées. Les gendarmes sont obligés de transporter les présumés innocents à la brigade de Bourgtheroulde.

3 millions d’euros

L’ensemble du projet devrait s’élever à 3 millions d’euros hors taxes. Il comprend l’achat de la parcelle d’un coût de 87 200 euros. Des subventions de l’Etat, du Conseil général, de la communauté de communes et une dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR), représenteront 1,2 millons d’euros. La commune aura à sa charge 2 millions d’euros. Un emprunt sera engagé. « Les loyers versés par la gendarmerie permettront de couvrir cet emprunt. C’est un projet supportable financièrement pour la commune », conclut le maire.

Source : L’Eveil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.