Rocheservière : Le canton se dote d’une nouvelle gendarmerie

Inauguration de la gendarmerie, un pôle opérationnel dans le groupement de brigades Montaigu-Rocheservière.

Inauguration de la gendarmerie, un pôle opérationnel dans le groupement de brigades Montaigu-Rocheservière. |

La nouvelle gendarmerie a été inaugurée lundi. Elle a été réalisée par le cabinet AAC Rigolage Cosneau, sur les plans de l’architecte Patrick Virly. Un chantier d’un coût global de 2 289 023 € pour neuf logements et bureaux avec hall d’accueil, salle multifonctions, chambres de sûreté, locaux techniques, et garages.

Une construction compliquée

Alain Leboeuf, député et conseiller général, alors maire, a défendu ce projet : « Le maintien d’une brigade sur le canton était posé. La proximité est un atout, l’efficacité est sur le terrain. »

Damien Grasset, président de la communauté de communes, a retracé une histoire commencée en 2007. Le projet, 280 m² de bureaux et huit logements à l’origine, avait été confié à Vendée habitat et validé en 2010. Après l’appel d’offres, l’écart entre la proposition financière de la direction de la gendarmerie et le loyer d’équilibre s’était avéré trop important. Le projet a été modifié pour diminuer le différentiel et les élus communautaires ont accepté une participation de 60 000 €.

Bientôt neuf postes de gendarmes

Michel Dupont, vice-président de Vendée habitat, a accompagné les élus dans cette réalisation, un partenariat à trois avec la gendarmerie et la communauté de communes. Il souligne que la plupart des entrepreneurs étaient Vendéens.

Actuellement, huit gendarmes sont en poste, et un 9e poste va être créé. Le colonel Payrar a conclu : « Nous devons tous être vigilants pour notre sécurité, dans nos quartiers et sur la route. Le 1er trimestre 2014 a été catastrophique en Vendée avec 25 morts, qui sont des drames humains. »

La gendarmerie du canton de Rocheservière, qui datait de 1913, était la plus ancienne de Vendée et ne répondait plus aux besoins du service public pour un canton qui compte 12 500 habitants, avec une augmentation de 28 % depuis 1999.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.