Revel. Une coordination gendarmerie et police

Gendarmerie et police municipale sont désormais liées par une coordination de leurs actions./Photo DDM, E. G.

Gendarmerie et police municipale sont désormais liées par une coordination de leurs actions./Photo DDM, E. G.

Lors du dernier conseil municipal, ce n’est pas la poursuite du déploiement de la vidéo protection dans les espaces publics et autour des bâtiments communaux prévue dans le budget 2 014 qui a remis au cœur des débats la lutte contre l’insécurité mais la signature de la convention de coordination entre la police municipale de Revel et les forces de l’ordre de l’État.

«La vidéosurveillance et la police municipale ne sont pas les seules solutions pour lutter contre la délinquance», soulignait l’élue d’opposition, Sylvie Balestan, candidate déclarée aux prochaines élections municipales de 2014. «On pourrait par exemple penser à plus d’éclairage public à certains endroits de la ville», avançait-elle.

Étonné par la remarque de l’élue socialiste et comme pour lui faire remarquer certaines incohérences au sein de sa formation politique, le sénateur maire, Alain Chatillon (qui n’a toujours pas déclaré sa candidature), répliquait. «Quand je vois le ministre socialiste Manuel Valls demander à toutes les communes de France de s’équiper en vidéo surveillance je pense qu’il ne faut pas hésiter surtout que ces installations sont largement subventionnées par l’État», expliquait-il. «Et il ne faut pas perdre de temps car plus il y aura de communes qui s’équipent et moins il y aura de subventions». Son adjoint en charge de la sécurité, Étienne Thibault, revenait lui sur l’efficacité de la vidéosurveillance. «Grâce à ces efforts que nous faisons sur la sécurité de la ville, ce sont trois affaires qui ont agité la commune récemment qui sont en passe d’être résolues», soulignait-il. Par la même occasion le sénateur maire tenait aussi à féliciter les policiers municipaux qui lors d’une patrouille en ville avaient permis l’arrestation d’un jeune qui venait de tenter de commettre un vol chez un bijoutier (voir notre édition du vendredi 22 novembre).

En attendant, c’est à l’unanimité que la convention de coordination entre la police municipale de Revel et les forces de sécurité de l’État, a été adoptée. Elle prévoit que la police municipale et la Communauté de brigades de gendarmeries de Revel/Saint-Félix peut intervenir sur la totalité de la commune, dans le respect de leurs compétences propres. Elle donne aussi des précisions, conformément aux dispositions du code de sécurité intérieure, sur la coordination entre la police municipale et la gendarmerie, ainsi que les modalités de la coopération opérationnelle renforcée.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.