Policiers et gendarmes travaillent en binôme

Durant l'état d'urgence, la police municipale et la gendarmerie patrouilleront ensemble, notamment sur le marché du samedi à Chauvigny. - Durant l'état d'urgence, la police municipale et la gendarmerie patrouilleront ensemble, notamment sur le marché du samedi à Chauvigny.

Durant l’état d’urgence, la police municipale et la gendarmerie patrouilleront ensemble, notamment sur le marché du samedi à Chauvigny.

Dans le cadre de l’état d’urgence, la gendarmerie et la police municipale ont mis au point une stratégie pour tenter de garantir la tranquillité des habitants.

Pour coordonner leurs actions et répondre efficacement aux attentes de la population en matière de sécurité, une convention de partenariat a été signée entre la mairie pour la police municipale et la gendarmerie.

Coopération entre les deux services

Elle se traduit par des patrouilles conjointes notamment le samedi matin sur le marché de Chauvigny et à l’occasion de grandes manifestations accueillant un public nombreux. « En sachant que la police municipale et la gendarmerie ont chacune leurs prérogatives, cette convention a l’avantage de permettre une complémentarité entre les deux services. C’est aussi un appui pour la police municipale qui du coup n’agit pas seule. Et ce rapprochement offre un service de qualité au profit des citoyens ! », explique le Chef d’escadron Philippe Cochois, commandant la compagnie de gendarmerie de Montmorillon. « Nous nous connaissons bien puisque nous travaillons de concert et ce depuis longtemps à la surveillance et la sécurisation des écoles ainsi que du marché le samedi matin, la verbalisation des infractions routières, la surveillance des fêtes et des cérémonies, à faire respecter les arrêtés municipaux. Cette étroite relation est réellement un avantage surtout en cette période particulière », souligne le major Frédéric Cazette, patron des policiers municipaux.
« Il y a également des échanges et des remontées d’informations entre services qui peuvent s’avérer précieuses dans la lutte contre l’insécurité », ajoutent la gendarmerie et la police municipale.
Par ailleurs, la gendarmerie a mis au point un dépliant destiné aux commerçants et aux habitants. Son contenu apporte tout un panel de messages de prévention, d’attitudes à adopter, et de nombreux autres conseils.
D’une même voix, policiers et gendarmes insistent auprès de la population pour que celle-ci n’hésite pas à contacter leurs services en cas de problème, ou d’attitude suspecte de la part d’individus (1).

(1) En cas d’urgence : contact au 17 ou 112.

Source : La Nouvelle République

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.