Police et gendarmerie : départs remplacés et création d’emplois

L’Assemblée nationale a adopté vendredi le budget 2014 de la police et de la gendarmerie. Socialistes, écologistes et radicaux de gauche ont voté pour les crédits 2014 de la mission Sécurités (police, gendarmerie, sécurité civile, sécurité routière), « les meilleurs possibles dans un contexte financier difficile » (+ 1,10 % à 18,3 milliards, pensions comprises), tandis que le Front de gauche s’est abstenu. UMP et UDI ont voté contre un budget jugé « en trompe-l’œil », pas à la hauteur d’une « très forte augmentation » de la délinquance et de violences.

« En 2014, tous les départs à la retraite seront encore remplacés dans la police et la gendarmerie » et les deux forces connaîtront des créations d’emplois (243 dans la police, 162 dans la gendarmerie) auxquelles s’ajouteront des recrutements d’adjoints de sécurité et de gendarmes adjoints volontaires, a déclaré le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, en défendant ce budget compris dans les priorités du gouvernement.
Mais comme cela sera « loin de compenser les suppressions effectuées entre 2008 et 2012 » par la précédente majorité, il faudra « continuer à travailler à des réorganisations internes pour utiliser au mieux les ressources », a précisé le ministre.

Source : La Nouvelle Republique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.