Paris : Des policiers se jettent en pleine nuit dans la Seine pour sauver une femme

Des policiers se sont jetés dans l’eau glaciale de la Seine, à Paris, pour sauver une femme.

Les faits sont survenus ce dimanche, vers 4 heures du matin. Un groupe d’étudiants rentre chez lui après un anniversaire. Alors qu’ils se trouvent sur le quai Montebello dans le 5ème arrondissement, les amis se rendent compte qu’ils ne sont pas seuls.

« Les policiers sont arrivés comme des héros »

Une étudiante explique dans Le Parisien, « On était juste au bord de l’eau. Il faisait nuit. On a vu une femme descendre les escaliers du quai. Elle portait une doudoune à capuche et une valise. Elle s’est assise au bord de l’eau, à côté de nous, à deux mètres. Elle avait l’air de réfléchir. J’imagine que même dans l’obscurité, elle nous a aperçus. Soudain, on l’a vu jeter sa valise dans l’eau. Elle a sauté juste derrière et rattrapé sa valise. Puis on l’a entendue crier Au secours ! Au secours !  » La jeune femme précise, « On était un peu tétanisés. On a eu du mal à réaliser ce qu’il se passait. Je me suis dit, cette valise, c’est bizarre, il y a peut-être un cadavre à l’intérieur. Puis on a appelé les secours. »

Prévenues, les forces de l’ordre vont rapidement se rendre sur place. La jeune étudiante explique dans le média parisien, « les policiers sont arrivés comme des héros. Ils accouraient de partout. Ils descendaient les escaliers. Ils étaient une quinzaine. Il y en a deux qui n’ont pas hésité à sauter dans l’eau. » Les deux policiers ont réussi à saisir la victime. Celle-ci est à bout de souffle et frigorifiée. L’eau est à peine à six degrés. Elle est ensuite pris en charge par les plongeurs de la brigade fluviale, arrivés entre temps.

Transportée à l’hôpital, une source proche du dossier a précisé, « elle était alcoolisée ». Les deux policiers ont également été examinés par les secours. Une autre étudiante explique dans Le Parisien, « on a eu une autre vision de la Seine cette nuit. Dangereuse, froide, sombre. Il y avait de sacrés courants. » Une cinquantaine de noyés sont repêchés tous les ans dans la Seine.

Source : Actu Pénitentiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.