Nouvelle opération de contrôle d’envergure en zone gendarmerie

255 véhicules ont été contrôlés jeudi soir sur l'ensemble de la Haute-Loire.

255 véhicules ont été contrôlés jeudi soir sur l’ensemble de la Haute-Loire.

 

Dans la continuité des dispositifs précédemment mis en place après les attentats de Paris, le groupement de gendarmerie de la Haute-Loire a déployé une trentaine de militaires jeudi soir, de 17 heures à 19 heures, dans une opération de contrôle départementale. Trois communes, sur chaque compagnie, était concernées : Bas-en-Basset pour la compagnie d’Yssingeaux, la sous-préfecture pour la compagnie de Brioude et le col du Pertuis pour la compagnie du Puy-en-Velay.

 

Le major Richard Ortet et son berger belge malinois "Jet", âgé de 13 mois seulement.

Le major Richard Ortet et son berger belge malinois « Jet », âgé de 13 mois seulement.

Sur ce dernier point, une équipe cynophile de Clermont-Ferrand était présente avec un chien « Sambi », une dénomination qui cache les multiples compétences du chien capable désormais de détecter des stupéfiants, de l’armement, des munitions et des billets… En résumé : l’arsenal complet du délinquant. « On se retrouve très souvent, lors de perquisitions, à retrouver des sommes importantes en liquide, des armes et de la drogue. Tout est lié » explique le major Richard Ortet du groupement cynophile de Clermont-Ferrand. Jeudi soir, il était présent au Pertuis avec un berger belge malinois âgé de 13 mois seulement. « Nous testons avec lui une nouvelle expérimentation pour former les chiens sur 7 semaines au lieu de 14 aujourd’hui. Tous les chiens formé au centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie à Gramat (Lot) sont désormais des chiens spécialisés « Sambi ». Ce chien est sorti de stage vendredi et il est désormais opérationnel. Il a déjà participé à une perquisition et a retrouvé une arme et une vingtaine de munitions » poursuit le major Ortet, lui même ancien instructeur au centre de Gramat.
La compagnie d’Yssingeaux devrait être dotée dans les prochains mois d’un nouveau chien de type « Sambi ».

Au Pertuis, les véhicules interceptés sur la RN 88 étaient sélectionnés.

Au Pertuis, les véhicules interceptés sur la RN 88 étaient sélectionnés.

« Nous sommes toujours dans le cadre de l’état d’urgence. Il s’agit aussi de montrer la présence quotidienne des gendarmes sur le terrain » insistait le lieutenant colonel Jérôme Patoux, commandant du groupement de gendarmerie de la Haute-Loire.
Jeudi soir au Pertuis, les véhicules interceptés sur le flot toujours très dense à cette heure sur la RN 88, ont été minutieusement contrôlés. Outre les vérifications d’usages (papier, alcoolémie…), le véhicule était passé au fichier et le chien était invité à monter à bord dans certains d’entre eux.
Au total, 255 véhicules ont été contrôlés jeudi soir sur tout le département.

Source : L’Eveil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.