Nantes : 10 personnes écrouées pour des vols de bijoux

Dix personnes ont été écrouées vendredi soir après un coup de filet mené, de Nantes à Anvers en Belgique, contre une filière d’écoulement de bijoux en or volés, à la suite d’un coup de filet de la gendarmerie dans la communauté des gens du voyage

À Nantes, l'opération de gendarmerie a mobilisé 180 gendarmes, quelque "6 kg de bijoux, 4,5 kg d'or pour une valeur de plus 95.000 euros ont été récupérés dans des camps de la communauté des gens du voyage, 10 personnes ont été écrouées le16 octobre 2015 © Agnés Clermont / Maxppp© Agnés Clermont / Maxppp À Nantes, l’opération de gendarmerie a mobilisé 180 gendarmes, quelque “6 kg de bijoux, 4,5 kg d’or pour une valeur de plus 95.000 euros ont été récupérés dans des camps de la communauté des gens du voyage, 10 personnes ont été écrouées le16 octobre 2015

La gendarmerie, le groupe d’intervention régional (GIR) des Pays de la Loire et l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) avaient interpellé 20 personnes dans le cadre d’une opération menée mardi et mercredi entre Nantes, Paris et Anvers (Belgique) contre une filière d’écoulement de bijoux en or volés à l’occasion de nombreux cambriolages.

Une saisie évaluée à plus de 760 000 euros

La gendarmerie des Pays de la Loire a procédé à la mises en examen de onze personnes vendredi pour recel en bande organisée de vols aggravés, association de malfaiteurs, blanchiment en bande organisée du produit de crimes ou délits, et 10 d’entre elles ont été écrouées, a précisé le parquet de Rennes. Le dossier a été confié à la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Rennes.

Lors de l’opération, qui a mobilisé 180 gendarmes, quelque “6 kg de bijoux, 4,5 kg d’or pour une valeur de plus 95.000 euros, des pierres précieuses dont un diamant d’une valeur de 15.000 euros, du matériel destiné à fondre l’or ont été saisis”, précise la gendarmerie. “L’évaluation totale des saisies peut être estimée à plus de 760.000 euros”, affirme-t-elle.

De Nantes à Anvers via Paris

L’enquête avait mis en lumière les agissements de plusieurs individus issus de la communauté des gens du voyage, soupçonnés de nombreux cambriolages quotidiens et recherchant essentiellement des bijoux en or, dans plusieurs départements de la région. Ensuite, un plan de ramassage était organisé à travers divers campements de la périphérie nantaise.
“Dans un second temps, des porteurs montaient ces bijoux à Paris où ils étaient négociés et fondus dans des officines avant d’être transférés à Anvers en Belgique”, capitale mondiale du commerce de diamants, ajoute la gendarmerie.

L’enquête a permis de matérialiser une trentaine de voyages entre Nantes et Paris sur les dix derniers mois, qui ont rapporté environ 750.000 euros. Un
mécanisme de blanchiment a été identifié et permet de mettre en cause “plusieurs sociétés en France et en Belgique”, assure la gendarmerie.

Source : FR3 Pays de la Loire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *