Gendarmerie : des mutations estivales

Sécurité

Les gendarmes Siret, Aguera et le chef Tucholski./Photo DDM
Les gendarmes Siret, Aguera et le chef Tucholski./Photo DDM

Comme on a pu le lire dans une précédente édition, la dernière instruction mensuelle de la communauté de brigades de gendarmerie a été l’occasion de faire le point sur les affaires en cours et de valider les mutations de ces derniers mois qui permettent, pour la première fois depuis bien longtemps, de réaliser l’effectif théorique de 19 gendarmes. L’avancement de l’adjudant-chef Enjalbert et sa nomination au poste de commandant de la communauté de brigades a valu au maréchal des logis-chef Tucholski de prendre la tête de la brigade salvetatoise, composée de cinq sous-officiers et un gendarme adjoint volontaire. Après cinq années passées à l’escadron de gendarmerie mobile de Pamiers en Ariège, le chef Tucholski a été muté en Poitou-Charentes, sa région natale, avant de rejoindre la Nouvelle-Calédonie pour un séjour de trois ans. À son retour en métropole, il rejoint La Salvetat-Peyralès en septembre 2012 avec son épouse Candy et leur fils Gabin. Depuis, la famille s’étant agrandie avec l’arrivée de Louis en 2013 et d’Emmie en août dernier, il est aussi à la tête d’une minibrigade familiale. Passionné de jardinage et de rugby, il est coordinateur pour l’Aveyron du club de rugby tarnais Ségala ovale. Il précise que la brigade continuera à travailler selon les méthodes de son prédécesseur et maintiendra de bonnes relations avec la population.

Arrivé au mois de mars en provenance de l’escadron de gendarmerie mobile 26/2 de Bouliac en Gironde où il a passé près de sept années, le gendarme Aguera revient en quelque sorte sur les lieux de ses débuts puisqu’il a été gendarme adjoint volontaire à Rieupeyroux avant de rejoindre l’école de gendarmerie de Châtellerault. Il a rejoint La Salvetat avec sa compagne Anaïs et leur petite fille de 3 ans et demi, Maëlys. Fervent amateur de «militaria», il collectionne les objets militaires.

Dernier arrivé, le gendarme Siret a rejoint La Salvetat le 13 juillet, en provenance de l’ESOG de Chaumont. Originaire de Midi-Pyrénées, il a été GAV au peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie d’égletons en Corrèze. Il est passionné de rugby et de judo qu’il continue à pratiquer.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.