Mortagne-au-Perche Diego un chien en «bronze»

Diego, superbe chien berger belge malinois, fait la fierté de la compagnie de gendarmerie de Mortagne dont il est un membre à part entière. Il vient de recevoir la médaille de bronze de la défense nationale.

L'adjudant Vincent Depoilly en compagnie de Diego, deux complices inséparables. -

L’adjudant Vincent Depoilly en compagnie de Diego, deux complices inséparables. –

Ce n’est pas souvent que cela arrive : la médaille de bronze de la défense nationale n’est accordée qu’à titre exceptionnel au chien. Dans l’Orne, ils étaient deux à recevoir cet honneur à l’occasion de la cérémonie du 8-mai à Alençon : Candy, chien de la gendarmerie d’Argentan et Diego, rattaché à celle de Mortagne (médaille remise par le Colonel Urien, commandant de groupement de l’Orne).

Chien de recherche

L’adjudant Vincent Depoilly, maître de Diego, n’est pas peu fier :

« cette médaille est la reconnaissance des services rendus pas Diego. Ce chien de recherche est exceptionnel et a permis de retrouver ou découvrir une quinzaine de personnes ».

Âgé de 8 ans, Diego est un chien éduqué pour la recherche et la défense, destiné à retrouver des personnes disparues ou découvrir des malfrats.

Travail au quotidien

C’est un lien très fort qui unit ces deux « gendarmes ». Un regard, un geste furtif suffit à se faire comprendre. Des deux côtés. Confiance et sincérité sont les fondements de l’éducation du chien. « Mon rôle est de le suivre avec une longe, explique le maître-chien. Je dois lire le chien, comprendre la moindre de ses attitudes. Sentir s’il s’égare, s’il hésite. Et ce n’est possible que par un travail régulier. Quant à le lâcher, je ne le fais que très rarement car c’est comme appuyer sur la gâchette ».

Chien de travail, Diego dort au chenil de la gendarmerie. Et non au domicile de son maître. « Mais il ne travaille qu’avec moi. Si je suis dans l’incapacité de répondre à un appel, Diego ne sort pas. On fait intervenir un autre chien, d’une autre brigade de l’Orne ». Un cadre légal d’emploi de ces chiens est posé, de façon très stricte. Pas question de faire n’importe quoi. Chaque chien (issu d’un élevage) est présenté au centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie par son maître. Diego est un Ornais pur souche (il est né près de L’Aigle).

Une équipe

Mais plus que des collègues, Diego et Vincent sont devenus des complices.

« Oui, je considère que c’est mon chien. Des liens très forts se sont créés entre lui et moi. On forme une équipe tous les deux. Quand il ne va pas bien, je ne vais pas bien. Et inversement Il est actif depuis août 2009 et a dû participer à plus de 200 interventions. J’ai toujours un peu peur pour lui mais son rôle est de ne jamais reculer. C’est aussi sur ce critère que ces chiens-gendarmes sont sélectionnés ».

Retraite

L’heure de la retraite approchant, Diego restera au côté de son maître. Comme c’est souvent le cas. « Si ce dernier ne peut pas, on confie le chien à un proche. Mais c’est toujours une retraite paisible qui l’attend ». Une retraite bien méritée pour une vie consacrée à la sécurité et la défense.

Source : Le Perche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.