Michel Chossudovsky: « Le danger croissant d’une guerre nucléaire »

Par Michel Chossudovsky.  Sur Mondialisation.

À aucun moment depuis que la première bombe atomique a été larguée sur Hiroshima le 6 août 1945, l’humanité n’a été plus proche de l’impensable – un holocauste nucléaire qui pourrait potentiellement s’étendre en termes de retombées radioactives sur une grande partie du Moyen-Orient.

Toutes les garanties de l’époque de la guerre froide, qui qualifiait la bombe nucléaire d’ »arme de dernier recours », ont été supprimées. Les actions militaires « offensives » utilisant des ogives nucléaires sont désormais qualifiées d’actes de « légitime défense ». 

Pendant la guerre froide, la doctrine de la destruction mutuelle assurée (MAD) prévalait, à savoir que l’utilisation d’armes nucléaires contre l’Union soviétique entraînerait « la destruction à la fois de l’attaquant et du défenseur ». Dans l’après-guerre froide, la doctrine nucléaire étasunienne a été redéfinie.

MICHEL CHOSSUDOVSKY – LES DANGERS D’UNE GUERRE NUCLÉAIRE (odysee.com)

https://player.odycdn.com/api/v4/streams/free/handbrake-chossudovsky-francais-14-avril-2022_fixed/62e9f64eb88c89c5ae5ec9dc0a748277e5a08f58/3ae359

lien vers odysée, commentaires La source originale de cet article est Lux Média Copyright © Prof Michel Chossudovsky et Caroline Mailloux, Lux Média, 2022

Source : Les 7 du Quebec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.