Melun Avant l’ouverture, découvrez les coulisses du musée de la gendarmerie

À l’occasion de l’ouverture du musée de la gendarmerie nationale, ce week-end, l’entrée du Musée sera libre pour tous les habitants de la communauté d’agglomération de Melun Val de Seine.

Parmi les 2000 pièces du musée, certaines sont présentées dans une vitrine suspendue monumentale
Parmi les 2000 pièces du musée, certaines sont présentées dans une vitrine suspendue monumentale


Présenter une immense collection qui traverse les siècles, du Moyen-Âge à nos jours. Voici l’ambition du musée nationale de la gendarmerie dont l’ouverture est programmée samedi 10 octobre, dans l’enceinte de l’École des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN). Les visiteurs pourront découvrir quelque 2.000 pièces de collection sur une surface d’exposition de 1.200 m2. Une salle de 200 m2, accueillera par ailleurs des expositions temporaires, permettant de présenter les 30.000 autres objets, documents et photographies dont la gendarmerie dispose.

Cavalerie

Pour mettre les pièces en valeur, le musée dispose d’une monumentale vitrine suspendue de 18 mètres de longueur. « Elle permet de retracer l’histoire de la gendarmerie à travers les âges grâce à l’évolution des hommes, explique la capitaine Elinor Boularand, la directrice du musée. Dans cet espace, une place importante également faite aux chevaux pour souligner la force de notre cavalerie. »

Les visiteurs pourront découvrir des mannequins avec leur équipement d’époque et pourront découvrir le musée de manière chronologique grâce à des visites guidées par des interviews d’historiens. Parmi les pièces de prestige, le musée propose de découvrir l’arme et les menottes du lieutenant Fontan, célèbre pour sa traque de Jules Bonnot – meneur de la bande à Bonnot – au début du XXe siècle, ou encore un modèle de carabine qui a marqué l’affaire Dominici en 1952, une affaire criminelle dans laquelle trois personnes avaient été assassinées.

>>> Retrouvez l’article complet dans La République de Seine-et-Marne du lundi 5 octobre ou en édition numérique par ici.

 

e musée propose de découvrir l’arme et les menottes du lieutenant Fontan, célèbre pour sa traque de Jules Bonnot - meneur de la bande à Bonnot - au début du XXe siècle
Le musée propose de découvrir l’arme et les menottes du lieutenant Fontan, célèbre pour sa traque de Jules Bonnot – meneur de la bande à Bonnot – au début du XXe siècle


 Source : La République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.