Mayenne Gendarmerie: Denis Lansel est le nouveau capitaine

Depuis le 1 août, le capitaine Denis Lansel, 51 ans est arrivé à la compagnie de Mayenne. Il vient d’achever 4 ans de service dans la Manche. Rencontre.

Le capitaine Denis Lansel
Le capitaine Denis Lansel

« J’ai monté, petit à petit, tous les échelons de la profession », commence le capitaine Denis Lansel. « Ma carrière militaire a débuté en décembre 1983, en tant que gendarme auxiliaire. Cela m’a ensuite mené à entrer à l’école des gendarmes de Chaumont dans la Marne en décembre 1984 ».

Par la suite, Denis Lansel voyagera, beaucoup, dans tout le Nord-Ouest de la France, en commençant par l’Ille-et-Vilaine en 1985. Ensuite, il monte en grade. « En 2007, je suis passé de sous-officier à officier en 2007 ». Il y restera 4 ans avant d’aller à Avranches. « C’est la règle. Un officier, au grade lieutenant, reste 4 ans au même endroit. C’est au terme de ces 4 ans, de 2011 à 2015, que je suis arrivé ici, en Mayenne. J’y suis donc jusqu’en 2019 ».

Seconder le commandant

Différent, la Mayenne, par rapport à la Manche ? « Non, je ne suis pas plus dépaysé que cela. Je suis très satisfait d’être arrivé ici ». L’été est souvent une période plus calme au niveau des méfaits. « Nous avons eu pas mal de travail avec les mouvements des agriculteurs », observe-t-il toutefois.

Programme pour la rentrée ? « Je ferai ce que doit faire un capitaine de compagnie, c’est-à-dire seconder le commandant, en l’occurrence le commandant Le Guyader, et aller à la rencontre des autorités administratives, judiciaires et des élus. Sous peu, nous proposerons aux élus le dispositif de participation citoyenne (ex-voisins vigilants), qui fonctionne bien là ou il est implanté, avec une baisse des statistiques de cambriolages. Attention à ne pas confondre : la participation citoyenne, ce n’est pas faire une sorte de milice par la population, c’est ajouter un logo, permettre une observation et un renseignement plus important, mais le pouvoir d’enquête reste aux mains des gendarmes ». Dans un autre registre, la compagnie de Mayenne fera le nécessaire pour réguler et sanctionner les comportements dangereux sur les routes, « comme la conduite avec la consommation d’alcool ou de stupéfiant. Nous percevons un certain relâchement à ce niveau ».

Source : Le Publicateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.