Manuel Valls: la Gendarmerie et la Police ont les moyens de fonctionner

Manuel Valls (Photo Matthieu Guyot l'Essor)

Manuel Valls a assuré lundi que la Gendarmerie et la Police avaient les moyens “nécessaires” de fonctionner, quelques jours après les déclarations du général Denis Favier, directeur général de la Gendarmerie nationale, décrivant devant les parlementaires une situation budgétaire alarmante.

Lors de sa récente récente devant la commission de la Défense de l’Assemblée nationale, le général Favier avait dénoncé de véritables difficultés de fonctionnement dues à un budget sous tension. “Nous sommes dans une situation difficile”, avait-il admis devant les élus, indiquant qu’aucune commande de véhicules ni d’ordinateurs n’avait été passée. Il expliquait aussi avoir des difficultés pour assurer les paiements incontournables comme “les dépenses d’énergie pour lesquelles il manque aujourd’hui 16 millions d’euros”.

Manuel Valls, soulignant le “langage de vérité” du DGGN, a indiqué qu’il discutait actuellement avec Bercy pour trouver “les bonnes solutions pour répondre notamment à ces problèmes”. Des problèmes qu’il a constatés sur le terrain lors d’un déplacement au commissariat de Créteil dans le Val-de-Marne.

“Quand une brigade de gendarmerie manque d’essence pour parcourir plusieurs kilomètres dans un département rural ou quand les policiers sont confrontés à des véhicules en très mauvais état alors qu’en face ils ont des individus avec des moyens très puissants, on voit bien les problèmes qui peuvent se poser”, a notamment développé le ministre de l’Intérieur.

Lire la suite : L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *