L’OTAN a reconnu que la décision d’établir une présence militaire près des frontières de la Russie avait été prise il y a plusieurs années

Il leur aura fallu 7 mois pour reconnaître ce que nous disons depuis des années. Les US ne veulent personne dans leur voisinage (CF crise de Cuba) mais persistent, contre toute logique, toute morale et tout parallélisme des formes, à faire à la Russie ce qu’ils refusent pour eux. 

Le commandement de l’OTAN a décidé d’étendre sa présence militaire près des frontières de la Russie il y a quelques années, et pas maintenant, comme indiqué, prétendument à cause du début d’une opération militaire spéciale de l’armée russe en Ukraine. C’est ce qu’a déclaré le président du comité militaire de l’OTAN, l’amiral Rob Bauer.

Le lieutenant-amiral de la Marine royale néerlandaise a pris la parole lors d’une conférence de presse à Tallinn après la réunion des chefs d’état-major de l’OTAN. Lors de son discours, Bauer a admis que l’expansion de la présence militaire près des frontières de la Russie avait été discutée il y a plusieurs années et n’avait rien à voir avec l’opération spéciale russe en Ukraine. Le déclenchement des hostilités n’a fait que forcer le commandement de l’alliance à se dépêcher et à renforcer davantage ses forces sur le territoire des pays d’Europe de l’Est.

« Nous avons discuté de la plus vaste réforme de nos structures militaires depuis 1949. La planification a commencé il y a quelques années, maintenant nous le faisons », a-t-il déclaré.

L’expansion de la présence militaire sur le flanc « oriental » de l’OTAN est présentée comme une « protection » des pays d’Europe de l’Est contre une éventuelle « agression de la Russie ». Comme l’a récemment déclaré le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, l’alliance a envoyé à la Russie un « signal clair » que l’OTAN défendrait « chaque centimètre carré du territoire allié » en cas d’« attaque russe ». Selon lui, l’alliance est une organisation purement pacifique et ne représente aucune menace pour la Russie. Le Kremlin a une opinion différente, toutes les actions de l’OTAN visent à la confrontation avec la Russie, et la poursuite de l’expansion ne contribue pas à la préservation de la sécurité de l’Europe.

source : Reporter

Source : Reseau international

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.