De l’INSEE au Vatican, mais où va la finance ?

Introduction.

Chers lecteurs, nous vivons une époque pleine de promesses, celle du dévoilement. En observant la confusion qui règne dans tous les domaines, nous constatons que « les masques tombent » et que la Vérité se fait jour. C’est une excellente nouvelle qui nous incite à prendre en main notre destin.

Je n’ai aucunement la prétention d’égaler le génie de Pierre DAC et de ses petites annonces, parues dans la revue « L’os à moelle » pendant la Seconde Guerre mondiale. Travaillant toujours aussi sérieusement, mais sans me prendre au sérieux, je vous propose d’aborder l’actualité économicopolitique et patrimoniale, de façon plus… légère.

La petite annonce du jour :

« Analyste financier complètement déboussolé, cherche une cartomancienne avec des références, pour l’aider à travailler sur l’avenir des fonds du Vatican ».

Pourquoi donc un analyste financier ferait-il paraitre cette « petite annonce » ? Quels pourraient bien être les motifs qui l’auraient amené à avoir « perdu le nord » ? En quoi les comptes du Vatican présentent-ils un quelconque intérêt ?

Le dernier « Point de conjoncture » de notre institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a de quoi troubler, non seulement un analyste financier, mais aussi… un plus large public « de 7 à 77 ans ». En effet, nos brillants conjoncturistes nationaux estiment que pour l’année 2022, nous aurons une croissance de 2,6% et une inflation de 5,3%.

Pour ce qui est de la croissance, je vous renvoie à mon billet du 11 septembre 2014, ou j’analysais la chimère de la croissance infinie dans un monde fini. Pour l’inflation, le même INSEE confirme déjà 5,9% à fin aout !!! D’ici la fin de l’année, les augmentations de prix de l’énergie, des produits et services ne risque pas de diminuer. L’intensification de la guerre en Ukraine, voulue par les USA via l’OTAN et la France, va à coup sûr enchérir le prix de l’énergie et donc impacter toutes les chaines de production… et l’inflation !!!

De plus, il faut connaitre quelques « ficelles » de l’INSEE en matière de statistiques. À l’exemple de la prise en compte dans le « panier de la ménagère », du cout du logement pour seulement 6% !!!

Mieux encore, « l’effet qualité » qui consiste à minorer l’augmentation des smartphones et des … jus de fruits… pour raison d’augmentation de la qualité des produits. Re !!!

Le pompon revient à « l’effet pondération ». La composition du « panier de la ménagère » n’est modifiée… qu’une fois par an. Il y a donc un « effet retard » d’autant plus conséquent en période d’accélération des prix. Re re !!!

Il y a effectivement de quoi « être déboussolé », mais cela ne suffit plus. Pour votre « survie », il faut maintenant agir. Pour ce faire, dans les numéros du 7 et du 14 courant des « Rendez-vous d’Hubert », vous trouverez de multiples moyens pratiques pour protéger votre patrimoine et ne pas être « laminé » par l’inflation… qui n’en est qu’à ses débuts.

Venons-en aux comptes du Vatican. Comme je l’ai illustré par trois fois, si « Les voies du Seigneur sont impénétrables », celle de Jorge Mario Bergoglio, alias « Pape François » le sont beaucoup plus. Ce « Pape mondialiste » prend, ces temps-ci, des décisions d’ordre financier… aussi importantes que passées sous silence par notre chère « prestituée ».

Par un décret en date du 3 septembre 2022, « l’ami Françoué » a pris le contrôle de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, plus connu sous l’appellation de « L’Ordre de Malte ». Cela signifie : « la révocation de toutes les hautes charges, la dissolution de l’actuel Conseil souverain et la constitution d’un Conseil souverain provisoire» et, accessoirement, la prise de contrôle des richesses de l’Ordre !!! Et ce n’est pas tout.

Par un rescrit en date du 23 aout 2022, « l’ami Jojo » (c’est son véritable prénom) ordonne à toutes les entités affiliées au Vatican et aux ordres de l’église de transférer tous les fonds et actifs à la Banque du Vatican avant le 30 septembre. L’Institut pour les Œuvres de Religion (IOR), autrement dit, « la banque du Vatican », dont on connait le sérieux, a désormais la maitrise exclusive de la gestion des biens mobiliers du Saint-Siège.

Serait-ce par charité chrétienne que la Pape se met en position d’aider financièrement « ses amis mondialistes » ? Je n’ose le croire. Et vous ?

« Si un clown entre dans un palais, il ne devient pas roi, c’est le palais qui devient un cirque »

(Proverbe ottoman)

Chers lecteurs, je vous aime et vous salue.

Source : Sérénité Patrimoniale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.