Les retraités de la gendarmerie se retrouvent

Remise des médailles de l'UNPRG à certains retraités.

Remise des médailles de l’UNPRG à certains retraités.

L’UNPRG-UD43 (Union nationale du personnel en retraite de la gendarmerie et sympathisants) a tenu son assemblée générale le 30 avril à Sanssac-l’église en présence du lieutenant-colonel Jérôme Pathoux qui dirige le groupement de la Haute-Loire et du chef d’escadron Guillaume De-guy, commandant la compagnie du Puy-en-Velay.
Henri Tarillon, président départemental, avait invité les présidents voisins : Denis Fabre était venu du Cantal, Michel Chevalier et Bernard Deligny représentaient l’Allier, ce dernier étant également 2ème président national adjoint.

Au titre des retraités, il avait également convié à l’AG André Thomas (FGR/FP), Paul Joudin (ANR La Poste France Télécom), Marcel Liogier (UNRP).
Une minute de silence fut observée avant le début du rapport moral en l’honneur des camarades décédés. Parmi les activités dont Henri Tarillon a rendu compte figurent la célébration de Ste-Geneviève et les hommages solennels aux victimes du devoir. S’y ajoutait pour 2014 le 37ème congrès national à Obernai en septembre, rassemblement dont L’Éveil s’était fait l’écho. Le président fit ensuite état de motions revendicatives envoyées aux ministères concernés : gel et non-revalorisation des retraites, accès aux soins de qualité pour tous et meilleurs remboursements des soins et prothèses, dénonciation des désengagements de l’assurance maladie, insuffisance de l’APA (aide personnalisée d’autonomie), d’ailleurs traitée inégalement selon les départements, condamnation de la hausse de TVA, de la fiscalisation des majorations de pension pour 3 enfants et plus, de la suppression de la demi-part supplémentaire dans certains cas. Prenant la parole, Jean-Michel Clément, secrétaire, annonça que l’UD43 comptait 122 adhérents, en légère augmentation. Enfin, les chiffres donnés par le trésorier Louis Borga prouvèrent la bonne gestion de l’association et quitus lui fut donné à l’unanimité.
Trois points majeurs
La deuxième partie de la réunion allait permettre au lieutenant-colonel Pathoux de saluer pour la première fois depuis son arrivée en Haute-Loire (1er août 2014) les membres et de leur dire combien il est satisfait qu’une récente décision ministérielle permette aux personnels en activité de ne plus être seulement sympathisants au sein de l’UNPRG mais de pouvoir en devenir membres actifs, rappelant à cette occasion l’importance des relations entre réservistes et retraités d’une part et l’active d’autre part. Trois points majeurs ont ensuite été développés : le recentrage des activités du gendarme sur son travail principal, l’importance de la proximité et du contact avec la population, le développement d’un partenariat indispensable à la résolution de certaines affaires et, en amont, la délivrance de conseils de sécurité à tous les habitants (un major référent peut guider les élus qui souhaitent installer la vidéosurveillance).
Pour finir, le lieutenant-colonel Pathoux a précisé que les élections régionales des 6 et 13 décembre prochains obligent à un devoir de réserve, ce qui, pour les cérémonies de la Sainte-Geneviève, patronne de la gendarmerie, entraînera des modifications, à l’étude actuellement. Le commandant Deguy a, quant à lui, évoqué la meilleure qualité de travail apportée par l’organisation en communautés de brigades et les plus grandes marges de manœuvre dont dispose maintenant le CCB (commandant de communauté de brigades), y compris sur le plan judiciaire.

Source : L’Eveil.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.