Les premiers gendarmes français s’envolent vers Bangui

D’abord accueillie avec scepticisme avant d’être envisagée par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’idée de déployer des gendarmes en Centrafrique a été confirmée le 14 février dernier par le président Hollande, lors de l’annonce de sa décision de renforcer des effectifs de l’opération Sangaris avec l’envoi de 400 militaires supplémentaires.

Par la suite, il a été dit que ces gendarmes français allaient faire partie d’une mission de la force de gendarmerie européenne (FGE), laquelle devait être intégrée à l’opération de l’Union européenne EUFOR RCA. Mais cette dernière n’est pour le moment pas prête d’être déployée (le sera-t-elle un jour?).

Selon le gouvernement, il est question d’envoyer 90 gendarmes en Centrafrique, avec deux missions principales, à savoir le maintien de l’ordre et la formation de leurs homologues centrafricains. Pour cela, une cinquantaine de militaires de l’Escadron de Gendarmerie Mobile 14/1 ont suivi une praparation au camp de Beynes, dans les Yvelines, avec à leur tête le lieutenant-colonel Hervé Massiot, actuel commandant du groupement IV/3 de gendarmerie mobile d’Orléans.

Voir l'image sur Twitter

Restait à savoir quand ces gendarmes allaient prendre la destination de Bangui… Les choses se précisent car 11 d’entre eux ont embarqué, ce 27 mars, à bord d’un Airbus A-310 de l’armée de l’Air, depuis l’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle, en région parisienne. Ayant un large succès sur les réseaux sociaux (plus de 100.000 abonnés sur les deux principaux), la gendarmerie en a fait l’annonce via Twitter.

Source : Opex360

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.