Les photos des parapluies sur la gendarmerie

Les trois lauréats présents ont été félicités par des bénévoles de l'Union des commerçants et indépendants,  ainsi que par Michaël Quernez, le maire de Quimperlé.

Les trois lauréats présents ont été félicités par des bénévoles de l’Union des commerçants et indépendants, ainsi que par Michaël Quernez, le maire de Quimperlé. |

Les parapluies de la rue Génot font encore parler d’eux. Hier soir, les dix clichés vainqueurs du concours photo ont été affichés sur la façade de la gendarmerie.

« J’ai pris des photos sans trop savoir ce qu’elles allaient devenir, explique Thierry Clavaud, tout en regardant sa photo, qui fait partie des dix primées au concours organisé sur le thème des parapluies de la rue Génot. À la base, je les avais prises pour les montrer à quelqu’un qui n’était pas là. J’en ai ensuite envoyé trois : une simple, une plus graphique et celle-ci, où je me suis un peu amusé. » Et pour cause : il a utilisé un logiciel de retouche pour faire apparaître plusieurs parapluies dans le trou provoqué par le vent dans l’un d’entre eux.

L’idée

La genèse du projet remonte aux 22 et 23 mai, lors du fashion week-end (une animation organisée par l’Union des commerçants et indépendants de Quimperlé autour d’un défilé de mode). Sur une idée d’Hervé Gouanvic et divers exemples trouvés sur internet, 463 parapluies multicolores ont été installés dans le ciel de la rue Génot. Enlevés plus tôt que prévu à cause du vent, le concours de photographies est alors lancé pour prolonger l’esprit de fête.

L’exposition

Les dix clichés gagnants ont été agrandis au format 30 x 40 ou 40 x 60, selon leur qualité, afin d’être exposés sur les grilles de la gendarmerie, en basse ville. L’inauguration s’est déroulée hier soir, et a réuni les auteurs des photos, les partenaires de l’opération et Michaël Quernez, maire de Quimperlé.

« Je l’ai faite sans réfléchir »

Isabelle Sinquin, l’une des lauréates, est ravie de voir deux de ses clichés affichés : « C’est très bien mis en valeur. » D’autant que ce n’était pas prévu, car ils ont été faits « à l’arrache ». Elle pointe du doigt sa photo où l’on aperçoit l’église Notre-Dame-de-l’Assomption en arrière-plan : « Je l’ai faite sans réfléchir, en rentrant ou en allant au travail. Je l’ai prise par-dessus car plein de photographes étaient en dessous à ce moment là ».

Les lauréats

Il y en a huit : Alain Guillemot, Bernard Nedellec, Claude Stervinou, Fred Fangorn, Isabelle Sinquin, Laurent Palud, Sarah Photography et Thierry Clavaud. Deux candidats ont eu deux photos sélectionnées. À la fin de l’exposition, tous se verront offrir le tirage de leur cliché.

Le jury

Les dix photographies affichées ont été sélectionnées par un jury de professionnels : Christian Scaviner et Steeve Roux, photographes ; Atto Dossena, président de l’Union des commerçants et indépendants de Quimperlé (UCI) ; trois bénévoles de l’UCI : Hervé Gouanvic, Marine Péron et Lenaïck Poulain ; Mathieu Prigent, responsable communication à la mairie ; Roland Fily, journaliste au Télégramme et Béatrice Griesinger, pour Ouest-France.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.